Un gisement d’opportunités pour l’aéronautique

Un gisement d’opportunités pour l’aéronautique

Plus de 200 personnes attendues à Skhirate le 5 octobre

Les Marocains du monde, partout et dans tous les secteurs, peuvent jouer un rôle de facilitateur pour le Maroc dans sa quête d’attractivité vis-à-vis des investisseurs étrangers surtout dans les secteurs de pointe.

La 13ème région n’est pas une vue de l’esprit. Cette appellation a été donnée aux Marocains du monde par analogie avec les 12 régions du Maroc en guise de reconnaissance de l’importance de la diaspora et de son rôle dans le développement du pays. Et aujourd’hui cette 13ème région, que d’aucuns voyaient encore comme une notion virtuelle, est en passe d’être la plus active et la plus dynamique.

Pourtant, la 13ème région n’a ni territoire physique, ni communes, ni infrastructures, ni routes. Mais elle a ce qui est peut-être bien plus précieux : de la matière grise et des compétences. Et ce n’est certainement pas pour rien que le ministère chargé des MRE et des affaires de la migration focalise son attention et son énergie depuis 2017 sur les compétences marocaines à l’étranger qui constituent un formidable gisement pour le Maroc en termes d’opportunités, d’investissements, de transfert de savoir-faire et de connaissance et, au-delà, en termes d’enrichissement global de la nation.

Médecins, universitaires, avocats, ingénieurs, chercheurs, managers, scientifiques, les Marocains du monde, partout et dans tous les secteurs, peuvent aussi jouer un rôle de facilitateur pour le Maroc dans sa quête d’attractivité vis-à-vis des investisseurs étrangers surtout dans les secteurs de pointe.

C’est d’ailleurs dans cette optique que le département de Abdelkrim Benatiq a pris l’initiative de rassembler à Skhirate le 5 octobre quelque 200 personnes pour le premier forum dédié aux compétences marocaines au Canada. Pour cette rencontre, co-organisée avec le ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, le ministère des MRE et des affaires de la migration  a choisi comme thématique centrale le développement de l’industrie aéronautique en s’appuyant sur un partenariat avec Aeromac, le Réseau des compétences marocaines en aéronautique au Canada, une mission économique composée des représentants du Forum stratégique Aero Montreal, présidé par Suzanne Benoit, et qui réunit l’ensemble des principaux dirigeants du secteur aérospatial québécois issus de l’industrie et des institutions.

Parmi les invités à ce premier forum, on trouve les membres du réseau des compétences marocaines au Canada AERO MAC, des experts canadiens dans le domaine de l’aéronautique, des investisseurs, des responsables institutionnels, ainsi que des partenaires techniques et financiers. De leur côté, les responsables marocains espèrent capitaliser sur l’expérience acquise par le Royaume dans ce domaine faisant partie des métiers mondiaux du Maroc. Au programme également une mission économique avec la participation de nombreux responsables et industriels canadiens. «Cette mission a pour objectifs d’une part de promouvoir le potentiel d’investissement des compagnies canadiennes au Maroc dans le domaine de l’aéronautique et d’autre part de renforcer la veille technologique pour le transfert des connaissances au Maroc à travers la formation, les échanges avec les universités et les institutions de formation marocaines ainsi que canadiennes», ajoute la même source. Dans les détails, cette mission d’affaires débutera le 1er octobre par plusieurs visites d’entreprises et d’instituts de formation à Casablanca et Tanger en partenariat avec le ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique et se clôturera le 5 octobre à Skhirate par le 1er Forum dédié à la mobilisation des compétences marocaines du Canada au profit de la coopération dans le secteur aéronautique. «Cet événement sera également l’occasion, d’une part, d’annoncer officiellement la création du Réseau des compétences marocaines en aéronautique au Canada (Aeromac), et d’autre part, de présenter plusieurs projets pour le secteur et portés par ces experts», expliquent les responsables. Et de conclure : «Il sera également question de signer un protocole d’entente visant notamment la promotion d’opportunités de rapprochement entre entreprises marocaines et québécoises, dans le but de soutenir la consolidation de leurs chaînes d’approvisionnement respectives dans un mode gagnant-gagnant pour les deux parties ».

Objectifs du forum

Ce forum des compétences marocaines au Canada vise notamment à mettre en évidence et développer les opportunités d’investissement productif au Maroc, notamment dans le secteur de l’aéronautique en plus d’accompagner l’essor considérable de l’industrie aéronautique nationale marquée, durant la dernière décennie, par l’implantation de sociétés de renommée mondiale.

Il est question de renforcer la communication et l’échange d’expériences autour des investissements dans ce secteur ainsi qu’à identifier les futurs ingénieurs aéronautiques de talent, animer les réflexions

sur les innovations de rupture dans le secteur aéronautique et mettre les futurs managers et ingénieurs aéronautiques en contact avec les industriels du secteur.

Enfin, les responsables espèrent à travers ce forum constituer une communauté de talents marocains de l’aéronautique et faciliter leur mise en relation avec le monde de l’entreprise au Royaume.

Mesures en faveur des MRE

Afin de promouvoir ces investissements, une série de mesures a été prise. Dans ce sens il a été procédé à la création d’une région virtuelle dédiée aux Marocains entrepreneurs du monde (13ème région), en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Cette région virtuelle constitue une plate-forme destinée aux Marocains entrepreneurs du monde (MeM), afin de renforcer l’échange avec leurs homologues au Maroc.

Il a été question du développement des réseaux de compétences MRE par domaine d’expertise (thématiques) et/ou géographiques (par pays/région). Au niveau géographique, les principaux réseaux créés concernent la France, l’Allemagne, l’Amérique du Nord, les pays du Golfe, etc. par domaine d’expertise ou thématique, les principaux réseaux créés sont les réseaux d’avocats, de médecins, de femmes entrepreneurs, etc. Enfin, les responsables ont également veillé à la promotion du fonds de soutien à l’investissement des MRE (Fonds MDMInvest).

Ce fonds consiste à financer conjointement avec les banques les projets de création ou d’extension d’entreprises promus directement par des MRE au Maroc. Afin d’accompagner le Plan d’accélération industrielle mené par le Maroc, ce fonds cible parmi ses domaines prioritaires le secteur de l’industrie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *