Un homme au parcours Résolument high-tech

Un homme au parcours Résolument high-tech

Abderrafie Hanouf a un parcours professionnel exemplaire derrière lui. Issu d’un milieu modeste, ses parents se sont sacrifiés pour financer ses études. Cet ancien élève du lycée Moulay Youssef à Rabat est issu de l’école publique, ce dont il est particulièrement fier. Il est diplômé de la prestigieuse Ecole Mohammédia des ingénieurs, en tant qu’ingénieur d’Etat en automatique et informatique industrielle. Il a par ailleurs effectué, en parallèle, de nombreuses formations en management, en entrepreunariat, en marketing et en finance d’entreprise. Il est également reconnu en tant qu’expert en Technologies de l’information et justifie d’une pratique éprouvée en matière d’ingénierie de l’innovation, d’incubateurs et de parcs technologiques.
Une chose est ainsi sûre.
L’homme n’a pas été nommé à la tête du Technopark de Casablanca par hasard. Féru de nouvelles technologies de l’information, il est de toutes les instances spécialisées : membre du conseil d’administration et président de la commission Soutien à l’innovation au sein de l’APEBI (Fédération des télécommunications, des technologies de l’information et de l’offshoring), membre du CJD (Centre des jeunes dirigeants) et du Réseau Maroc Entreprendre. M. Hanouf fait également partie du Comité Régional de Casablanca pour la création d’entreprises. La renommée de son expertise dépasse d’ailleurs les frontières du Maroc. Il est en effet membre du groupe d’experts SPICE (Science parks and innovation centers experts group), membre fondateur de Medinnov (Réseau des technopoles du pourtour méditerranéen) ainsi que du réseau des incubateurs affiliés à la Banque mondiale (InfoDev).
Perfectionniste et éternel insatisfait, M. Hanouf justifie par ailleurs d’une longue expérience professionnelle. Diplômé de l’EMI en 1985, il a acquis, au fil des postes, une expérience remarquable dans les technologies de l’information. D’abord au sein de la Société internationale d’industrie et d’ingénierie S3I où il a travaillé en tant qu’ingénieur Recherche et Développement puis en tant que chef de projet durant cinq ans.
En 1990, il est débauché par les chasseurs de têtes de DEC (Digital equipment corporation), n°2 mondial de l’informatique, et entame une carrière internationale en tant que directeur de projet basé au Maroc. Fort de ces deux premières expériences, Hanouf se sent prêt à devenir son propre patron: il crée une entreprise partenaire de Digital Equipment. Meneur d’équipe mais également partisan du management participatif et des organigrammes plats, ce tournant majeur de sa carrière est tout à fait justifié. En 1995, il reprend l’activité de DEC au Maroc en fondant Digitem SA qui se fait rapidement une place parmi les grands du secteur de l’informatique. Un développement soutenu qui fait passer l’entreprise d’une dizaine de personnes pour un chiffre d’affaires plafonnant à 10 millions de DH à une soixantaine de collaborateurs et à un chiffre d’affaires de 100 millions de DH en 1999.
Les besoins de financement de l’activité, le rythme de croissance et le rachat de DEC, son principal partenaire, par COMPAQ obligent Hanouf à envisager une consistante augmentation de capital. Devant la frilosité des acteurs locaux, il s’adresse donc au marché international et décroche une fusion-absorption avec un groupe européen. Ce qui permet à l’entreprise de survivre, de se développer et même de faire son entrée en Bourse !
En 2003, M. Hanouf est appelé à la rescousse pour insuffler une nouvelle dynamique au Technopark de Casablanca. Dévoué et rigoureux, il met son immense capital d’expérience à la disposition des jeunes entreprises du Technopark dont il devient le parrain et le confident. Le Technopark se fait petit à petit une place à l’échelle régionale et internationale. Il reçoit des délégations d’hommes d’affaires  des quatre coins du monde et ses entreprises participent désormais aux grands salons internationaux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *