Un Observatoire de lutte contre la violence en milieu scolaire à Guelmim

Un Observatoire de lutte contre la violence en milieu scolaire à Guelmim

La prévention et la lutte contre la violence en milieu scolaire constitue un enjeu prioritaire pour l’éducation nationale et l’ensemble des institutions de l’État. Dans ce cadre, le siège de l’Académie régionale de l’éducation de la région de Guelmim-Smara a abrité récemment une cérémonie sous le thème «Tous pour la lutte contre la violence en milieu scolaire» durant laquelle il a été procédé à la mise en service de l’Observatoire régional de lutte contre la violence en milieu scolaire qui sera à la disposition des élèves de cette région du Royaume.  Cet observatoire regroupe plusieurs parties qui vont unir leurs efforts, chacun dans le champ de ses compétences, pour prévenir la montée de la violence en milieu scolaire, en se dotant d’un programme aux actions cohérentes et complémentaires. Il vise, en premier lieu, à mettre en œuvre des moyens destinés à assurer un niveau élevé de protection de la santé physique et mentale des enfants scolarisés. Dans ce cadre, une série d’activités seront organisées et vont notamment porter sur l’encouragement des activités parascolaires, celui des clubs de l’éducation aux droits humains dans les lycées et collèges, l’organisation de sessions de formation au profit des jeunes, d’ateliers de l’éducation au concept de l’égalité entre les sexes et d’espaces de rencontre entre les jeunes, et l’éducation à la tolérance ainsi que la lutte contre la discrimination et la violence. Durant cette cérémonie, Mohamed Cheikh Bnane, le coordinateur régional de l’Observatoire, a présenté les grandes lignes du programme de travail de cette entité qui devrait contribuer à l’amélioration des conditions de scolarisation des enfants ainsi que la promotion de la culture des droits de l’Homme. Selon lui, l’Observatoire va mettre en œuvre des moyens destinés à assurer un niveau élevé de protection de la santé physique et mentale des enfants scolarisés. Cet Observatoire devrait changer l’espace scolaire au niveau de la région de Guelmim-Smara pour en faire un espace démocratique où règnent les droits humains, et aura notamment pour mission la réaffirmation de la primauté de l’acte éducatif, le soutien et l’accompagnement des victimes de violence, l’information sur les conduites à tenir et les procédures à suivre, de responsabiliser les élèves et associer plus étroitement les parents, et d’améliorer l’efficacité des partenariats. Cette cérémonie s’est déroulée en présence des représentants des autorités locales, des responsables du secteur de la santé, desmembres du Conseil national des droits de l’Homme, des présidents des associations de pères et tuteurs d’élèves, des membres de la société civile, et des cadres de l’Académie régionale de l’éducation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *