Un officier de police tire sur un repris de justice

Un officier de police, en état de légitime défense, a tiré, mardi à Oujda, sur un repris de justice qui a succombé à ses blessures lors de son évacuation vers l’hôpital El Farabi, selon des sources policières.Le mis en cause, qui avait semé le désordre à l’intérieur de la salle des fêtes «Annakhil» sur la route de Maghnia, en avait bloqué l’entrée aux clients les menaçant d’un sabre. Quatre agents de police, officiant dans le cadre de la permanence, ont reçu l’ordre d’interpeller cet individu, qui voyant le véhicule de la police arriver, s’est rué vers les représentants de l’ordre en les menaçant. Il a également cassé la vitre du côté passager du véhicule à l’aide de son sabre, avant d’attaquer l’officier de police qui s’y tenait, précise la même source.
L’agent a, alors, dégainé son arme de service et tiré un coup de sommation pour faire reculer le fauteur de trouble qui a attaqué de nouveau l’agent. Voyant qu’il ne pouvait échapper à une mort certaine par le côté du conducteur, l’officier tire une nouvelle fois en l’atteignant à la poitrine, ajoute-t-on de même source.Le concerné, âgé de 34 ans, avait à son actif des présentations et condamnations totalisant plus de 9 ans d’incarcération.Il faisait l’objet de huit avis de recherche pour trafic de stupéfiants et produits psychotropes. Trois plaintes émanant de son entourage ont été déposées auprès des services de police pour agressions multiples.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *