Un partenaire de choix

Le Premier ministre malaisien, Dr Mahatir Mohamad, effectue au Maroc une visite officielle du 15 au 18 avril. Malgré l’éloignement géographique, ce pays d’Asie est politiquement proche du Maroc. Les relations diplomatiques entre les deux pays remontent à 1963. Considéré comme un des nouveaux dragons du continent asiatique avec ses 22 millions d’habitants dont la majorité pratique un islam sunnite, la Malaisie connaît un développement économique soutenu. Le Maroc y voit à juste un partenaire privilégie avec lequel il peut explorer des opportunités économiques certaines.
C’est dans ce sens que le chef du gouvernement malaisien se rend pour la première fois au Maroc sur invitation de son homologue marocain Abderrahmane Youssoufi. Ce dernier avait effectué une visite dans ce pays ami du 12 au 15 novembre 2001. Une visite qui a été marquée par la signature d’un certain nombre d’accords et de conventions. Il s’agit aujourd’hui de concrétiser les intentions sur le terrain et de dynamiser les échanges d’autant plus que les relations politiques entre les deux pays sont excellentes. Pour les responsables marocains, le déplacement du responsable malaisien dans le Royaume représente “ un tournant décisif dans le développement des relations bilatérales“. Objectif poursuivi : insuffler une nouvelle dynamique aux relations bilatérales en lui donnant un contenu économique et dépasser le déficit en la matière. Les secteurs porteurs ne manquent pas : les nouvelles technologies de l’information et de la communication, le secteur touristique, le transport, l’habitat, la prospection pétrolière et l’agro-alimentaire.
D’ailleurs, une importante délégation d’hommes d’affaires accompagne Mahatir Mohamad dans son voyage. Ce sera l’occasion des chefs d’entreprises des deux côtés de mieux se connaître, mais aussi d’explorer les opportunités économiques et commerciales offertes de part et d’autre. Nombre d’accords sont encore à l’état de projet et qui sont susceptibles d’être signés lors de cette visite.
Il s’agit par exemple d’accords sur la suppression de visas, sur la promotion et la protection des investissements, sur la création d’un “joint business conseil »… La volonté politique de renforcer mutuellement le partenariat économique est affichée aussi bien du côté marocain que malaisien. Aux opérateurs privés, aux chefs d’entreprise de transformer l’essai par la concrétisation des projets et la promotion des investissements.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *