Un Plan national de prévention et de contrôle du cancer

Un Plan national de prévention et de contrôle du cancer

Du nouveau en matière de cancérologie au Maroc. SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer (ALSC) a présidé, mercredi à Skhirat, la cérémonie du lancement officiel du Plan national de prévention et de contrôle du cancer (PNPCC). Ce Plan, qui s’étale sur une période de dix ans, nécessite un budget global estimé à 8 milliards de dirhams.
Fruit d’un partenariat entre l’ALSC et le ministère de la Santé, le PNPCC a pour objectif précis d’offrir des soins de qualité accessibles à travers l’ensemble du Royaume. L’élaboration de ce plan national a nécessité deux années de travail et de collaboration entre les différents acteurs de lutte contre le cancer sans omettre la participation de plusieurs spécialistes nationaux et internationaux.
Le PNPCC, qui repose sur quatre axes stratégiques, est composé de 78 mesures allant de la prévention, la détection précoce et la prise en charge diagnostique et thérapeutique des soins palliatifs. Ce Plan prévoit la mise en place de programmes de prévention en particulier dans le domaine de la lutte contre le tabac, la promotion de la vie saine et la réduction des risques de comportement. Le PNPCC a également pour but de mettre en place des programmes de détection précoce de cancers du sein et du col de l’utérus à travers tout le Royaume, en réalisant plus de 30 centres de détection. Ce plan permet d’établir une carte sanitaire spécifique au cancer et de garantir l’accès aux soins à tous les patients à travers le Royaume et ce par l’extension des centres et le développement des centres d’oncologie existants, ainsi que par la création de quatre nouveaux centres régionaux d’oncologie à Safi, Laâyoune, Meknès et Tanger. Il est également prévu la création de deux centres spécialisés d’oncologie gynécologique à Rabat et à Casablanca et deux centres d’oncologie pédiatrique à Fès et Marrakech. En outre, des unités de soins palliatifs seront mises en place dans les différents hôpitaux provinciaux. Pour rappel, on dénombre chaque année 30.500 nouveaux cas de cancer au Maroc. Ce qui représente 101, 7 nouveaux cas par an pour 100.000 habitants. Le cancer du sein est le premier cancer chez la femme et le deuxième au monde de par son incidence. Pour preuve, au Maroc, les dernières estimations dévoilent une incidence de 12.000 nouveaux cas dépistés chaque année. L’incidence du cancer du sein est en augmentation dans le monde entier. L’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer continue de mener plusieurs actions orientées vers la sensibilisation du grand public. La création de centres d’oncologie et l’amélioration de la prise en charge des patients en sont un exemple.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *