Un printemps des coeurs pour sauver des enfants

Un printemps des coeurs pour sauver des enfants

Chaque jour, 6 à 8 enfants souffrant de malformations cardiaques trouvent la mort par manque de soins ou faute de moyens. Et ce n’est pas tout, chaque année, 10.000 nouveaux cas de cardiopathies nécessitant une intervention chirurgicale sont recensés dont près de 2500 cas chez les enfants. Des chiffres alarmants qui n’ont pas laissé  le «Rotary Club de Casablanca Atlantic» indifférent qui a d’ailleurs organisé une soirée de bienfaisance sous  le  thème «Le  printemps des cœurs»  au profit de l’institut humanitaire cardiopédiatrique, les Bonnes œuvres du cœur. La soirée de gala ayant pour slogan «Donnons tous un peu de notre cœur» a eu lieu le vendredi avril 2008 à l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca. Les fonds récoltés permettront de sauver 20 enfants démunis atteints de maladies cardiaques. Au Maroc, seulement 15 à 20% de la population bénéficie d’une couverture sociale. La chirurgie cardiaque est très onéreuse, c’est ce qui explique pourquoi seulement 10% de la population atteinte d’une maladie cardiaque a les moyens de se faire opérer. En 12 années d’existence, l’association «Les Bonnes œuvres du cœur» qui ne bénéficie d’aucune subvention a pu sauver plus de 2000 enfants malades du cœur. L’association s’est donné pour but de prendre en charge des malades cardiaques démunis, en particulier les enfants, pour les explorations et la chirurgie cardiaques. Au total, 3500 enfants  nécessitent chaque année une opération à cœur ouvert au Maroc. Mais seule une minorité a la chance d’être opérée. Les autres décèdent alors que souvent, une simple opération aurait pu les guérir complètement. L’association «Les Bonnes œuvres du cœur» s’est fixé plusieurs objectifs dont le développement des techniques médico-chirurgicales de cardiologie pédiatrique ainsi que le transfert de technologie et de la formation par la création de l’école de cardiologie pédiatrique africaine au sein du centre de référence. A moyen terme, l’association vise à opérer 500 patients par an, à réaliser 8000 consultations par an et 500 cathétérismes diagnostic et interventionnel. Pour ce qui est de l’objectif à long terme, il concerne la construction d’un centre d’accueil des familles et de convalescence des malades. Des efforts considérables ont été faits par les « Bonnes œuvres du cœur » pour améliorer la cardiologie sociale au Maroc à travers la réduction du montant des opérations pour les plus démunis, le Téléthon du cœur en 2001, l’ouverture du premier centre humanitaire cardio-pédiatrique africain en 2005 (inauguré par SM le Roi en novembre 2004). Pas moins de 3000 malades démunis ont été opérés et sauvés et 15.000 explorés avant l’ouverture du centre, plus de 58.000 malades dans le besoin ont bénéficié des opérations des professionnels des «Bonnes œuvres du coeur» depuis l’ouverture de l’institution, soit 5.000 malades démunis opérés et presque 20.000 explorés gracieusement.


« Les bonnes œuvres du cœur » en bref


L’association «Les bonnes œuvres du cœur » représente une association d’assistance et de prise en charge des explorations et de la chirurgie cardiaque des malades démunis et plus particulièrement des enfants. Reconnue d’utilité publique, l’association a été fondée en 1995, par le Docteur Ejjennane Said, cardiologue.Animée par le désir de participer au soulagement de la détresse des plus démunis, et déterminée à atténuer, dans la mesure du possible, les souffrances de certains malades, l’association ne cesse de déployer ses efforts et de les multiplier.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *