Un programme de volontariat pour renforcer l’employabilité

Un programme de volontariat  pour renforcer l’employabilité

Le projet «Volontariat: mûrir par l’expérience» est initié par le Collectif marocain du volontariat (CMV) et essentiellement financé par l’Union européenne (à hauteur de 927.000 DH). Des jeunes des villes d’Oujda, Taroudant, Errachidia et Safi ont ainsi pu vivre une expérience de volontariat de 3 mois et renforcer, par la même occasion, leurs compétences à travers diverses missions qu’ils devaient accomplir.

Selon un communiqué de la délégation de l’Union européenne au Maroc, ce projet part de l’idée que ce type d’expériences renforce la maturité des jeunes diplômés en développant les compétences s’acquérant à travers l’expérience telles que «la prise d’initiative, le dépassement de soi, la capacité d’adaptation, l’autonomie, la gestion des difficultés, la confiance en soi, les savoir-faire et savoir être».

Les participants à ce projet avaient été sélectionnés sur la base de critères relatifs à leur formation, leur profil et leur implication dans le domaine social.  
«Mûrir par l’expérience» implique également une mobilité sur le territoire national. Les jeunes d’Oujda devaient donc mener leurs missions dans la ville de Khemisset et ceux de Taroudant à Ain Chouater, dans la province de Figuig. 

En plus des objectifs liés au renforcement des compétences des participants, le communiqué cite également la consolidation de l’employabilité des jeunes comme objectif à long terme de ce projet. Une étude a donc été menées auprès des participants durant toute la durée de leurs missions afin de mesurer la réalisation de cet objectif. Un séminaire de plaidoyer devait se tenir mardi à Rabat, dans le but de restituer les résultats de l’étude d’impact du projet portant sur l’apport du volontariat sur l’employabilité des jeunes diplômés au Maroc.

Ce séminaire devrait être un espace d’échange et de partage autour de la thématique de l’employabilité des jeunes à la lumière des résultats de l’étude, mais aussi d’initiatives lancées par le gouvernement marocain et par la société civile.

Officiellement mis en place en 2009, le CMV est le fruit de l’expérimentation de plate-forme marocaine du volontariat, pilotée par l’association française Adice entre 2008 et 2010. Aujourd’hui, le CMV est un collectif rassemblant 7 associations marocaines avec pour objectif principal le développement et la promotion du volontariat au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *