Un projet pour promouvoir l’allaitement maternel

Un projet pour promouvoir l’allaitement maternel

A l’heure actuelle, l’abandon de l’allaitement maternel est un problème de santé publique au Maroc. Pour promouvoir l’allaitement maternel au Maroc, la société de transport espagnole Alsa Grupo finance un programme que l’UNICEF développera au Maroc en collaboration avec le ministère de la Santé durant les deux prochaines années. Ainsi, 400 000 euros (100 000 euros en contributions économiques et 300 000 euros en disposition d’espaces publicitaires) seront destinés au programme « Promotion, appui, et protection de l’allaitement maternel au Maroc ».Ce projet a été validé suite à une convention qui a été signée entre les deux parties le 19 novembre dernier à Oviedo en Espagne. Le programme que développera l’UNICEF a pour objet de faire bénéficier tous les enfants d’allaitement maternel. Pour cela, des campagnes de sensibilisation seront mises en place pour faire prendre conscience aux mères de l’importance de l’allaitement et des bénéfices d’une alimentation équilibrée pour leurs bébés Les données émanant des différentes enquêtes qui ont été menées ont révélé que l’allaitement maternel a connu un déclin en faveur de l’allaitement artificiel. En effet, les résultats montrent que seulement une femme sur deux donne le sein à son fils dans la demi-heure qui suit l’accouchement et moins d’une sur trois femmes allaite son enfant jusqu’à l’âge de 6 mois. La durée moyenne d’allaitement exclusif est évaluée à 1,3 mois. Conscient de l’importance de l’allaitement au sein en matière de santé maternelle et infantile, le ministère de la Santé avait décidé en 2004 d’élaborer une stratégie nationale conformément aux directives de la stratégie mondiale d’alimentation du nourrisson et de l’enfant lancée en 2004 par l’OMS et l’UNICEF.
Ce recul par l’allaitement au sein peut s’expliquer par les changements profonds qu’a connus notre société . Parmi les causes de ce recul, il y a lieu de relever les modifications de la structure familiale , l’urbanisation et le travail des mères . A ceci, s’ajoutent, les préoccupations d’ordre esthétique. De plus en plus de mamans optent pour le biberon plutôt que le lait maternel afin de garder une belle poitrine. Mais bon nombre de mères oublient que l’allaitement au sein présente de nombreux avantages pour leur santé et celle de leurs bébés. Il faut savoir que pour la mère, une durée d’allaitement de 12 mois (dans la vie) réduit de 30% le risque de cancer du sein durant la pré-ménopause. Et ce n’est pas tout. Allaiter pendant au moins deux mois réduit de 25% le risque de souffrir d’un cancer des ovaires. Chez la femme qui allaite, il a été constaté un renforcement des contractions utérines favorable à une rapide involution de l’utérus. Par ailleurs, l’allaitement protège l’enfant contre les diarrhées, les infections respiratoires et les otites. En outre, l’allaitement pourrait jouer un rôle dans la protection contre le diabète, l’obésité, les caries, la sclérose.Un effet bénéfique est observé sur l’acuité visuelle des prématurés. Les causes restent pour l’instant imprécises, mais différentes théories tentent d’apporter des explications en mettant au premier plan des mécanismes immunologiques, le taux de cholestérol et autres éléments.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *