Un projet tant attendu

A la suite du lancement, lundi, par S.M. le Roi Mohammed VI, des travaux de construction du Complexe portuaire Tanger-Méditerranée, sur le site de Oued Rmel, Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la Privatisation, a déclaré à la presse que « le projet du grand Complexe portuaire Tanger-Méditerranée est la réalisation du siècle. C’est aussi le projet de S.M. le Roi Mohammed VI ».
Et d’ajouter : « Ce projet est un élément géo-économique important ». « En deuxième lieu, dit-il, il a un caractère intégré. Ce n’est pas seulement un port, c’est une zone commerciale et industrielle à côté d’une région qui dispose d’énormément de potentialités sur le plan touristique.
Pour Hassan Amrani, directeur général de l’Agence de développement économique et social des provinces et préfectures du Nord, «le Complexe portuaire Tanger-Méditerranée est l’un des plus importants projets lancés par le Royaume du Maroc. Il est constitué d’un port en eau profonde dont la jetée atteint 2.400 mètres linéaires et auquel sont adossées des zones franches industrielles d’exportation, des zones franches commerciale, touristique et de services, le tout dans une zone spéciale de développement d’une superficie de 478 km2 regroupant cinq communes ».
Et de préciser que, pour les provinces du Nord, ce complexe va créer des espaces de croissance qui vont donner lieu à la création de 60.000 emplois à terme et permettre de promouvoir des investissements nouveaux par le secteur privé, aussi bien marocain qu’étranger, notamment des pays de la Méditerranée et du Moyen-Orient ». Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport, a estimé, en revanche, qu’il s’agit d’« un projet structurant pour le développement économique et social de la région, en particulier le triangle Tanger-Fnideq-Tétouan.
Ce port englobe une zone logistique de 100 hectares, une zone commerciale à proximité de Fnideq et deux zonees industrielles au niveau de Melloussa, qui permettront de créer plusieurs dizaines de milliers d’emplois ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *