Un quartier privé d’école primaire à Fès

Les élèves de l’école primaire Okba Bnou Nafiî, quartier Dokkarat, délégation provinciale Fès-Jdid-Dar-Dbibegh, ont organisé avec leurs parents une marche à destination de la délégation provinciale pour protester contre la fermeture de leur école et leur transfert à une autre école se trouvant au quartier Hay Tarik .Ces élèves réclament la réouverture de leur école, leurs parents sont inquiets pour leurs chérubins qui doivent traverser la route principale qui sépare les deux quartiers Dokkarat et Hay Tarik.
Selon les responsables de la Délégation du M.E.N, cette fermeture est due au danger que présentent les murs en fissures des classes pour les élèves et les enseignants et, selon un membre de l’association des parents et tuteurs des élèves, le danger est grand après que l’entrepreneur chargé de porter des retouches à l’établissement avait découvert que les murs risquent de chuter et avait averti la délégation qui a pris la décision de fermer l’école pour ne pas courir le risque d’exposer ces petits enfants à une catastrophe.
Selon un autre membre de l’association des parents d’élèves, les parents demandent une commission technique pour établir un constat de fait et tenir une réunion avec le bureau de l’association afin de trouver une solution aux 1000 élèves qui doivent se déplacer à Hay Tarik. Il est évident que la décision du responsable de la Délégation de M.E.N est raisonnable. Il reste que le ministre de l’Education nationale trouve une solution urgente au problème.
Soulignions que c’est la 2ème école au quartier Dokkarat qui sera fermée pour danger après l’école Fatima Zohra. Est-ce que les habitants du quartier Dokkarat seront privés d’écoles primaires jusqu’à nouvel ordre?

• Lahcen Meddas
Correspondance régionale

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *