Un réseau d’enlèvement d’étrangers démantelé

Trois bombes ont été désamorcées, lundi, par l’armée à Tizi Ouzou (103 km à l’est d’Alger) et un réseau spécialisé dans l’enlèvement des ressortissants étrangers à Alger a été démantelé par les services de sécurité, rapportent mardi des journaux locaux. L’armée est parvenue, lundi, à désamorcer trois bombes à Chenacha, dans la commune de Tadmaït, relevant de la wilaya de Tizi Ouzou. Les trois bombes devaient exploser au passage d’un convoi militaire, précise-t-on de même source. À Alger, les services de sécurité ont démantelé un réseau spécialisé dans l’enlèvement des ressortissants étrangers essentiellement des américains et des britanniques. Le réseau, composé de quatre personnes, devait suivre les déplacements des étrangers notamment dans certains parcs que visitent ces derniers, indique-t-on de même source. Une autre bombe a été découverte par les forces de sécurité près de l’université II de Jijel (359 Km à l’est de la capitale). Un élément armé a été, par ailleurs, abattu, dimanche dernier, par les forces de sécurité sur la route reliant Boudouaou à Keddara, dans la wilaya de Boumerdès, lors d’une embuscade à l’issue de laquelle les services de sécurité ont récupéré un Kalachnikov. L’armée poursuit d’autre part, des opérations de ratissage dans diverses régions à l’est du pays où se réfugient des groupes armés auteurs d’attentats meurtriers au cours des dernières semaines. Pour rappel, neuf agents de sécurité travaillant pour l’entreprise Sonelgaz (production d’énergie électrique) avaient trouvé la mort à l’est du pays, et deux autres ont été blessés dans une attaque terroriste visant leur base. Rappelons que les troupes de l’armée algériennes épaulées par les éléments des détachements de la garde communale de Maâtkas, Souk El Tenine, Béni Zmenzar et Tirmitine avaient utilisé la grande artillerie en vue de lancer  un assaut final aux sbires du GSPC qui écument les maquis d’Amjoudh, en mai dernier. Certains endroits fortement suspectés avaient été passés au crible. Cette opération de grande envergure avait été dirigée par l’adjoint du chef de la 1ère Région militaire.Les forces de sécurité, en opération de ratissage dans les maquis de Ghazeroual, à une quarantaine de kilomètres à l’est de la wilaya de Boumerdès, avaient découvert  4 corps de terroristes activant dans la région. Deux terroristes avaient en fait, été retrouvés égorgés.
Ce qui fait dire à des sources sécuritaires qu’ils auraient été éliminés par leurs acolytes après qu’on les ait soupçonnés de vouloir se rendre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *