Un sit-in à Agadir pour abolir le travail des «petites bonnes»

Un sit-in à Agadir pour abolir le travail des «petites bonnes»

Le Collectif pour l’éradication du travail des «petites bonnes» organisera le 16 avril devant la Cour d’appel d’Agadir un sit-in en hommage à la petite Fatima qui, rappelons-le, est morte le 24 mars à l’hôpital Hassan II d’Agadir  suite à des brûlures de troisième degré sur plusieurs parties de son corps. Le Collectif appelle à l’appui de tous les acteurs concernés, institutionnels, sociaux et médias nationaux et internationaux de participer à cette manifestation et contribuer à l’abolition du travail domestique des filles âgées de moins de 15 ans. Face au vide juridique en matière de protection de ces enfants contre toutes formes d’exploitation, le Collectifrevendique une loi spécifique qui sanctionne l’emploi des filles de moins de 15 ans. Il est aussi question pour le collectif  de définir le rôle de l’Etat et ses moyens pour protéger ces filles  qui sont susceptibles d’être victimes du travail domestique et de préciser les sanctions, les modalités et moyens de leur exécution vis-à-vis de tous les acteurs liés à la problématique des «petites bonnes», chacun suivant leur niveau d’implication. Pour optimiser les actions et constituer un système de veille efficace, le Collectif appelle à harmoniser et coordonner les politiques publiques d’éradication du travail des «petites bonnes», à l’échelle nationale et locale.
Au Maroc, le travail domestique concerne des dizaines de milliers de «petites bonnes», privées de leurs droits fondamentaux, éloignées de toute protection familiale et écartées du système éducatif et du droit à la scolarisation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *