Un site Web des appels d’offres de l’Etat marocain

Le Maroc, qui s’est engagé dans la lutte contre la fracture numérique et pour l’accès de manière égale aux technologies de l’information et l’introduction de ces technologies dans les PME-PMI, bénéficie, à côté de quelques autres pays en développement, d’une attention particulière de la Grande-Bretagne.
A cet égard, ce pays a apporté son ssoutien à la deuxième phase d’évolution du site web des appels d’offres de l’Etat marocain : (http://www.appelsdoffres.ma/accueil.asp). Il s’agit d’un projet initié et suivi par la commission de la moralisation de la vie publique, qui se donne pour objectif de contribuer à une plus grande transparence dans la gestion des affaires de l’Etat. Ladite commission est constituée d’entités et d’organismes publics marocains.
Ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement des technologies de l’information et se propose également d’améliorer la transparence des procédures de passation des marchés publics en publiant les prévisions, les avis et les résultats des appels d’offres de l’administration, des organismes publics et des collectivités locales.
Cette phase, en cours de réalisation et en coordination avec le Secrétariat d’Etat chargé de la Poste et des technologies de télécommunication et de l’information (SEPTTI), permettra la saisie en ligne par les différentes entités administratives des avis d’appels d’offres à publier, des résultats des appels d’offres adjugés et des prévisions des appels d’offres. Elle permettra aussi l’interfaçage du site avec les éventuels systèmes d’informations des entités administratives pour la récupération des avis des appels d’offres. La mise en place d’un workhouse de validation des avis saisis et récupérés ou transmis avant leur publication sera également possible, de même que la saisie en ligne pour les ministères concernés des circulaires et textes législatifs qui régissent. La coopération maroco-britannique dans le domaine des NTI remonte à fin 2001 lorsqu’un groupe d’experts du bureau du Premier ministre britannique a été invité par l’ambassade de Grande-Bretagne à Rabat et le SEPTTI pour animer un séminaire sur le E-gouvernement. La Grande-Bretagne, avec plus de 42% des services gouvernementaux en ligne et son fameux Gateway (www.ukonline.gov.uk) qui permet d’accéder à une multitude de services gouvernementaux en se connectant à un seul site web, est l’un des pays les plus avancés dans le monde en termes de E-gouvernement. Les citoyens et les entreprises effectuent des transactions sécurisées avec tous les départements gouvernementaux vingt quatre heures sur vingt-quatre et 365 jours par an.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *