Un soutien plus large à l’initiative saoudienne

Dans un discours prononcé mercredi à la séance d’ouverture du 14-ème sommet arabe de Beyrouth, SM le Roi Mohammed VI a affirmé que «la nation arabe est au rendez-vous avec l’histoire, grâce à la sage initiative de son altesse royale le prince Abdellah Ibn Abdelaziz, prince héritier du royaume frère d’Arabie saoudite».
SM le Roi a appelé les dirigeants arabes à soutenir unanimement l’initiative de paix du prince Abdellah Ibn Abdelaziz, et à oeuvrer pour mobiliser en sa faveur « le soutien international le plus large et le plus laborieux qui soit, afin d’en garantir la mise en oeuvre concrète et optimale et pour qu’elle soit un plan d’action arabe».
«Le royaume du Maroc a salué cette initiative judicieuse» a rappelé SM le Roi car «outre ses nobles objectifs et le fait qu’elle intervient au moment opportun, exprime une volonté arabe sincère d’instaurer une paix juste, durable et globale».
Et ce, poursuit le souverain «afin que nous soyons en phase avec le projet arabe pour la paix que nous avons adopté au sommet de Fès en 1982».
«Il s’agit aussi pour nous d’être conséquents avec notre ferme attachement à la paix qui était à la base de la participation arabe à la conférence de Madrid, conformément à la légalité internationale, et en accord avec notre message civilisationnel, lequel est fondé sur la paix et la coexistence. Et pour que notre histoire ne soit pas celle des opportunités ratées», a dit SM le Roi, rappelant, dans ce sens, que «les ennemis de la paix ont fait avorter de nombreuses initiatives arabes et internationales en la matière».
Le souverain est revenu par ailleurs sur «la tournure dangereuse qu’ont prise les événements dramatiques dans les territoires palestiniens.» faisant remarquer que l’usage du gouvernement israélien de tous les moyens militaires et de destruction, témoigne de la vision restreinte d’Israël et de sa persistance à faire prévaloir la logique de la force, qui ne peut qu’exacerber la violence, renforcer la résistance du peuple palestinien désarmé et nourrir les sentiments de désespoir et de frustration, jusque parmi les israéliens eux-mêmes».
SM le Roi a souligné qu’il n’y a «d’autre voie, pour mettre un terme à cette situation dramatique que le retour immédiat, inconditionnel et sans préalable à la table des négociations ainsi que le respect loyal et sincère des décisions de la légalité internationale, des accords et initiatives agréés par les parties concernées à ce sujet », notant que la paix juste et globale ne peut se concrétiser que par «le retrait d’Israël de tous les territoires arabes occupés en 1967.»
Le Souverain a réitéré, à cette occasion, la solidarité du Maroc avec le président palestinien Yasser Arafat et «l’appui fort et constant, du royaume à sa conduite ferme et tenace de la lutte du peuple palestinien frère pour «établir son Etat indépendant, avec pour capitale, Al-Qods acharif».
En sa qualité de président du Comité Al-Qods SM le Roi, a réaffirmé qu’Al Qods, «ville berceau des religions , doit demeurer arabe et islamique, constituant ainsi un espace de coexistence et de tolérance entre les religions célestes et qu’il ne pourrait en être autrement pour cette ville sainte, quels que soient les circonstances et les prétextes que l’on pourrait invoquer».
Le Souverain n’a pas manqué de souligner la nécessité de contrecarrer la campagne imméritée menée contre l’islam pour réaffirmer au monde entier que cette religion bannit le terrorisme et prêche l’amour et la paix, la fraternité et la coexistence. «Cela exige l’établissement d’une stratégie rigoureuse et constante qui permette de suivre, en s’adressant aux désobligeants, une démarche rationnelle et efficiente où se conjuguent l’acte et la parole», a affirmé SM le Roi.
Il a également appelé à l’adoption d’une approche globale pour extirper le terrorisme de ses racines et en éliminer les causes, insistant pour que «soit maintenue la cohésion de la campagne internationale contre le terrorisme, en s’en tenant aux véritables auteurs et instigateurs du terrorisme, et sans s’étendre à d’autres pays, sous n’importe quel prétexte».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *