Un véritable boucher

L’homme, dénommé Ozan Selamet et qui a avoué, a été interpellé par la police de Bruxelles vers 3H30 dans un café de la capitale. Il devait être entendu dans la soirée par un juge d’instruction, a précisé au cours d’une conférence de presse le substitut du procureur du Roi Bernard Michielsen. Selon les premiers éléments de l’enquête, M. Selamet aurait reçu vendredi la visite de son fils aîné, Selim (18 ans), accompagné de ses deux frères –âgés de 10 et 6 ans et demi et de leur soeur, âgée de 4 ans et demi. « C’est probablement à l’occasion de cette visite que les premiers crimes ont été commis », a estimé M. Michielsen. Selim a été tué par balles, tandis que les autres enfants ont été probablement étranglés, a-t-il ajouté. Les enquêteurs pensent que l’homme s’est ensuite emparé des clés de la voiture que conduisait son fils aîné pour se rendre au domicile de son ex-épouse. Ses premières victimes se trouvaient dans la voiture. « Là, vers quatre heures du matin, il est entré dans son ancien domicile grâce au trousseau de clés qu’il avait pris à son fils. Il a semble-t-il tué avec son arme à feu le concubin de sa femme, un homme de 30 ou 40 ans, ainsi que sa propre fille aînée, âgée de 16 ans et demi », a expliqué M. Michielsen. Une jeune fille, amie de la fille aînée se trouvait dans la maison où s’est déroulé le drame. Elle est la seule témoin du meurtre de son amie et du concubin de la mère de celle-ci, a encore précisé M. Michielsen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *