Une adolescence tardive

Il s’est convaincu depuis deux mois qu’elle ne veut plus de lui, qu’elle va le quitter définitivement. Il la surprend de temps à autre en train de causer avec quelqu’un. Elle lui fait de la peine, une plaie au coeur. Il ne peut plus penser qu’elle soit pour une autre personne que lui.
-Qu’est-ce que j’ai fait pour m’abandonner et me jeter comme un chien ?… Pourquoi commences-tu à parler avec d’autres hommes plus jeunes que toi ?… Qu’est-ce que tu gagneras d’eux?… Je ne t’ai jamais laissée sans argent…Je te supplie qu’on reprenne notre relation et qu’on se marie, lui dit-il. Il l’embête avec ces expressions comme un adolescent, à chaque fois qu’il la retrouve dans la rue. Il ne la rencontre pas par hasard, il la suit, la guette, l’épie.
Seulement elle était franche avec lui, un matin, lorsqu’elle lui a dit fermement :“Je ne veux plus de toi, Mohamed, je suis une veuve, mère de quatre enfants et je ne veux plus que quelqu’un souille leur dignité et leur porte atteinte en plus tu es marié et père de deux enfants “. Aussitôt Mohamed a pris la décision finale :“Je lui balafre le visage pour qu’elle ne plaise à personne et ne se marie avec personne“. Mohamed n’est pas un adolescent qui vient de découvrir l’amour.
Il est né en 1946 à Guercif. Ce maçon qui a regagné Casablanca en 1967 s’est marié deux ans plus tard. Son premier mariage n’a duré que trois ans pour divorcer et se remarier. Au fil du temps, il a fait la connaissance de Touria, une veuve née en 1958 au douar Bousrate Ahl Rachid, Commune Lamreha, province de Taza. Depuis le décès de son mari, elle devient femme de ménage chez une famille casablancaise. Touria et Mohamed se rencontrent le plus souvent après le boulot et les week-ends. Leurs entrevues ne se contentent pas autour des tables de café mais aussi sur les lits des garçonnières. Il est devenu une source matérielle de plus pour elle; il lui verse de temps à autre des sommes d’argent pour l’aider à veiller sur ses enfants et lui paie la facture d’eau et d’électricité. Or trois ans plus tard, il s’est trouvé abandonné par elle. Il ne veut pas considérer le comportement de son amante comme une occasion pour retourner à son foyer conjugal. Il est accroché à elle comme un enfant à sa mère. Le jour J arrive. Il prend un couteau qu’il dissimule sous ses vêtements, sort, avant l’appel de la prière d’Al Fajr, de son domicile à derb Jdid, quartier Lahjajma et arrive, à bord d’un petit taxi, tout près de la demeure de son amante à Sidi Moumen Jdid. Il entre dans une mosquée, prie Al Fajr et sort pour l’attendre. 7h. Elle quitte son domicile pour s’acheminer vers le bain maure « Annahda ». Il la suit pour lui parler. Elle garde le mutisme, entre au hammam. Il reste à son attente.
10h. Elle sort du bain. Mohamed la suit une fois encore, tente de lui parler. Elle tourne vers lui, crache sur son visage et lui dit :“Va te faire foutre, je ne serais jamais à toi“.
Hors de lui, Mohamed sort son couteau et assène des coups violents au corps de Touria. Il n’a cessé qu’une fois qu’elle s’est effondrée.Mohamed n’a pas regretté son acte criminel car il ne conçoit plus qu’elle sera avec un autre amant ou époux autre que lui.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *