Une autre victime du racisme

Ce crime raciste remonte à vendredi dernier dans la commune de Petite-synthe, lorsqu’un individu à bord d’un véhicule tout terrain et armé d’un fusil de chasse a tiré à plusieurs reprises sur un groupe sorti d’un café.
Trois personnes ont été légèrement blessées. Presque une heure plus tard, le même énergumène s’arrête devant un autre café, situé à Grande-synthe, et ouvre le feu en direction d’un groupe de jeunes.
Grièvement touché, le jeune Marocain, Mohamed Maghara, décède dans l’ambulance qui le mène à l’hôpital. Agé de 17 ans, la victime était lycéen et préparait son baccalauréat de comptabilité. Sa mort a suscité de très vives émotions dans les milieux politiques français et la population de Dunkerque. « J’ai une blessure au fond du coeur», a souligné samedi le Premier ministre français, Jean-Pierre Raffarin, pour qui la France, ce pays de tolérance, doit faire en sorte qu’on écoute toujours les autres et qu’on chasse toujours ces intolérances qui conduisent à des gestes extrêmes. De son côté, le ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, en visite samedi à la Grande Mosquée de Paris, a fait observer une minute de silence à la mémoire de la victime. Les faits ont une forte connotation raciale. Tel était dimanche la réaction du procureur de la république de Dunkerque, Jean-Philippe Joubert, après l’arrestation du meurtrier présumé dans l’agglomération dunkerquoise.
L’assassin, 45 ans, qui a avoué, selon l’enquête, être l’auteur des coups de feu tirés devant des cafés fréquentés essentiellement par des Maghrébins, était probablement sous l’emprise de l’alcool au moment des faits, a précisé le procureur, ajoutant que l’enquête va consister à se pencher sur les éléments disponibles. Dans la commune de Grande-synthe, un millier de personnes ont défilé dimanche pour manifester leur sympathie et leur soutien à la famille de la victime.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *