Une caravane médicale à Casablanca

Une caravane médicale à Casablanca

Le complexe social Omar Ibn Al-Khatab du quartier Derb Milan, à Casablanca, était comble ce samedi 5 mars. Et pour cause, une caravane médicale était là pour apporter soins et médicaments à cette population démunie. Menée conjointement par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, l’Association marocaine pour la santé et l’environnement, et la préfecture Al-Fida-Mers Sultan, cette opération se veut citoyenne et tient à apporter, cette fois-ci, de l’aide spécialement aux femmes.
Docteur Abdelmalek Mansouri, le président de l’Association marocaine pour la santé et l’environnement explique ce choix par l’approche de la célébration de la Journée internationale de la femme. « C’est une manière parmi bien d’autres pour fêter cette journée internationale qui célèbre la femme. Cette caravane n’est pas mobilisée essentiellement pour soigner des femmes adultes, mais également pour les petites filles », dit-il. L’Association marocaine pour la santé et l’environnement compte, en fait, 15 membres et organise depuis sa création, il y a juste une année, des opérations similaires dans les quatre coins du pays. Il faut dire que cette caravane était à Ben Slimane avant de mettre le cap vers Casablanca. Au complexe social Omar Ibn Al-Khatab, la caravane a mobilisé un camion équipé en matériel médical échographique, en plus de deux autres camions dentaires. La population démunie du quartier Derb Milan a bénéficié, en plus des soins médicaux, d’un don de médicaments sur place. Le montant des médicaments a avoisiné les 60.000 Dirhams. La caravane dispose également d’un laboratoire mobile qui a assuré, tout au long de cette journée, des analyses médicales spécialement pour des femmes enceintes et même des tests de groupes sanguins. Cette opération a bénéficié à près de 900 femmes, venues toutes se soigner gratuitement. Des médecins généralistes, des chirurgiens et des pédiatres ont tous contribué, bénévolement, à cette opération. Il faut dire que ce n’est pas la première fois que l’Association marocaine pour la santé et l’environnement organise une telle journée.
« Nous sommes à notre dixième caravane, alors que nous n’avons qu’une année d’existence. C’est un vrai exploit que nous tenons à pérenniser et à développer. La caravane médicale se dirigera par la suite vers la ville de Khénifra, le 13 de ce mois-ci, et à Tafraout, le 24 » ajoute-t-il. Sillonnant le Maroc pour venir en aide aux populations démunies, la caravane est une méthode, parmi d’autres, pour les faire bénéficier de traitements médicaux nécessaires et ce à côté de chez-eux. Loin d’être de tout repos, les voyages de la caravane médicale risquent toutefois de ne pas être si fructueux que l’imaginaient les organisateurs.
Le président de l’Association marocaine pour la santé et l’environnement avoue qu’« une caravane médicale sans aucun suivi ne vaut rien en fait ! Toute action a besoin d’un suivi pour pouvoir vraiment dire qu’elle est une opération réussie ». À l’exception de la ville de Casablanca où ces médecins bénévoles assurent un suivi médical, les autres malades dans le reste du pays ne peuvent pas être contrôlés.
Pour résoudre ce problème, l’Association marocaine pour la santé et l’environnement veut renforcer ses relations avec les associations locales pour assurer le suivi médical.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *