Une centaine de Maliens et Gambiens refoulés par avion à partir de Nador

"L’avion de la compagnie Royal Air Maroc (RAM) a quitté Nador à 11H00 GMT pour Bamako et Banjul, et un deuxième devrait partir mercredi", a indiqué une source gouvernementale marocaine.
Nador se trouve à une dizaine de kilomètres de l’enclave espagnole de Melilla, que tous ces clandestins, tenaillés par la misère, rêvaient d’atteindre pour ensuite gagner l’Europe.
"A bord de l’avion, il y a 96 Maliens qui se trouvaient dans le camp militaire de Nador. Par ailleurs, nous avons 11 ressortissants dans l’autre camp à Guelmim (sud-ouest) et 170 à 200 de nos compatriotes à Rabat nous ont fait savoir qu’ils voulaient rentrer. Nous sommes en contact avec les autorités marocaines à ce sujet", a déclaré à l’AFP l’ambassadeur du Mali à Rabat Moussa Coulibaly.
Depuis le 10 octobre, 1.270 Maliens ont été refoulés d’Oujda (nord-est) Guelmim, Kenitra (ouest) et Nador.
"Dans l’avion, se trouvent également 8 Gambiens qui étaient à Nador. Nous en avons également 12 à Guelmim et les autorités marocaines cherchent un moyen pour qu’ils regagnent leur pays", a indiqué pour sa part l’ambassadeur de Gambie Maudo Touray-Kay.
Le 16 octobre, 60 Gambiens avaient été réfoulés à partir de Guelmim.
Il reste près de 400 clandestins d’au moins 14 nationalités sur le camp militaire de Bou Izakarn (sud-ouest) et plus de 500 dans la caserne de Nador.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *