Une contribution à l’effort de l’espoir

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed Benaissa, a souligné que toutes les délégations au sommet arabe de Beyrouth ont loué le rôle d’avant garde, joué par SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, pour la réalisation de la paix et de la stabilité au Proche-Orient, affirmant que tout le monde attend avec impatience le discours du souverain lors de ce sommet.
M. Benaissa a souligné que le souverain, a toujours défendu les droits légitimes du peuple palestinien, rappelant que durant la dernière réunion du Comité Al Qods à Marrakech, SM le Roi avait insisté dans son discours sur la légitimité de la direction et de l’autorité palestiniennes et sur la nécessité de soutenir le peuple palestinien dans sa lutte pour la défense de ses droits.
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a également fait état des contacts du souverain sur la scène internationale visant à mettre un terme aux agressions israéliennes contre le peuple palestinien désarmé et à inciter les parties à reprendre les négociations. Les initiatives de SM le Roi ont été couronnées de succès et la résolution du Conseil de sécurité sur la création d’un Etat palestinien en est une illustration.
M. Benaissa a affirmé d’autre part que la réunion des ministres arabes des AE, qui a clos ses travaux lundi soir, a été sanctionnée par l’adoption d’un projet de communiqué final, qui sera soumis au sommet. Revenant sur l’initiative de paix dans la région de SAR le Prince héritier Abdallah ben Abdelaziz, M. Benaissa a rappelé qu’elle a recueilli l’appui de tous les pays arabes et qu’elle sera examinée au cours de ce sommet décisif.
Il s’est par ailleurs déclaré optimiste que les contacts qui auront lieu en marge du sommet vont permettre de parvenir à une formule qui serait insérée dans le communiqué final appelant au respect de l’indépendance du Koweit et de l’Irak, tout en dénonçant toute attaque contre un pays arabe quelconque dont l’Irak et quelle que soit son origine.
Concernant le boycott d’Israël par les pays arabes, le ministre a souligné que la même formule adoptée par le sommet d’Amman sera sans doute maintenue, à savoir la poursuite de ce boycott et le refus de tout contact avec l’Etat hébreu jusqu’à ce qu’il se retire des territoires occupés depuis 1967.
M. Benaissa, qui conduit la délégation marocaine aux travaux de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, préparatoire du sommet, a déclaré à la presse que le Maroc joue, sous la conduite éclairée de SM le Roi, un rôle prépondérant et efficient dans la dynamisation de la marche de la paix dans la région.
Un rôle qui se distingue à travers des initiatives appelant au dialogue pour l’instauration d’une paix juste et globale sur la base du retrait d’Israel de tous les territoires arabes occupés depuis 1967 et la proclamation d’un Etat palestinien indépendant avec Al Qods comme capitale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *