Une éclipse solaire bien visible

Une éclipse solaire bien visible

Sur une bande large d’environ 162 km, devenant plus importante à mesure que l’on se dirige vers le sud de la Méditerranée, le Soleil, la Lune et la Terre s’aligneront pour former une éclipse solaire bien visible en Afrique du Nord.
La Lune passera presque entièrement devant le Soleil, pendant quatre minutes, pour former un anneau de lumière.
Le premier contact aura lieu à 7 h 43, le maximum à 9 h 05, et le dernier contact à 10 h 39. Au maximum de l’éclipse, on verra un annulaire bien plus fin au Sud qu’au Nord. Ainsi, aux environs de 9h, au Maroc et en Algérie, le disque solaire sera masqué lors de la coïncidence de 80 à 95% par la Lune, selon la localisation. En effet, lors de l’alignement, la Lune sera trop éloignée de la Terre pour occulter entièrement le Soleil; l’éclipse ne sera donc pas totale mais annulaire ou partielle.
Une éclipse totale, vue de l’espace, correspond à l’alignement du soleil et de la Lune; un phénomène céleste fréquent, puisqu’il se produit environ deux fois par an. Lorsque la Lune s’intercale entre le soleil et la Terre, elle projette sur notre planète une ombre circulaire qui se déplace d’Ouest en Est. Seuls les observateurs situés dans les zones balayées par ce disque sombre, nommé la «bande de centralité», peuvent profiter d’une éclipse totale. Quant à ceux qui sont situés en périphérie de cette bande, ils ne voient qu’une éclipse partielle.
Pourquoi les éclipses solaires sont-elles rares?
 La raison pour laquelle les éclipses de Soleil sont rares provient du fait qu’elles ne sont visibles que très localement sur la Terre. Une éclipse partielle de Soleil est observable sur une bande de quelques milliers de kilomètres, alors qu’une éclipse totale n’est visible que sur une bande de quelques dizaines de kilomètres. Une autre raison est liée aux orbites respectives du Soleil et de la Lune. S’il est exact que la Lune croise l’orbite du Soleil deux fois par mois, il faut aussi une certaine probabilité pour que le Soleil soit à ce moment exactement à cette place, du point de vue bien sûr de la localisation de  l’observateur.
Un spectacle captivant mais attention aux yeux
Regarder une éclipse est fascinant, mais peut se révéler très dangereux. Il faut éviter d’observer l’éclipse à l’œil nu; il faut absolument le faire avec un filtre adapté. En effet, même caché, le disque solaire peut facilement causer des lésions irréversibles à la rétine, qui peuvent conduire à une altération définitive de la vue. Un phénomène plus dangereux qu’il est insensible sur le coup.
 L’observation d’un tel événement nécessite impérativement de se protéger les yeux afin d’éviter toute lésion oculaire. Des lunettes spéciales de protection complètement opaques à la lumière normale sont donc préconisées. En aucun cas, le Soleil ne doit être observé avec des instruments d’optique, comme la lunette astronomique,  les jumelles ou un appareil photographique. Les risques d’accidents ophtalmiques sont réels et notamment aux heures les plus proches du midi solaire, période à laquelle les rayonnements visibles de courte longueur d’onde du Soleil et les ultraviolets sont les moins absorbés par l’atmosphère.

Mohamed Sihaddou
Ingénieur en Télédétection
Toulouse-France


 Quelques repères astrophysiques
• Le diamètre équatorial de la terre est de 12.756 km et polaire de12.713 km.
• Le diamètre de la lune est de 3.476 km à 3744 km.
• Le diamètre du soleil est de 1.392.530 km à 1,4 million de km.
• La distance entre la terre et le soleil est de 149,6 millions de km.
• La distance entre la Terre et la Lune lors de l’éclipse sera de 392.700 km.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *