Une étude de Western Union sonde leurs habitudes de jeûne

Une étude de Western Union sonde leurs habitudes de jeûne

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la majorité des musulmans vivant et travaillant à l’étranger sont beaucoup plus dévoués dans leur pratique des traditions culturelles et religieuses durant le mois sacré de Ramadan. C’est du moins ce que vient confirmer une étude réalisée par Western Union et qui porte sur une comparaison des habitudes de jeûne de cette communauté, comparées à ce qu’elles étaient dans son pays d’origine.
Serait-ce le fait d’être dans un pays non-musulman qui fait qu’on s’attache davantage à sa religion et à ses traditions ramadanesques? La question a été relevée par l’étude de Western Union qui démontre que pour deux personnes sur cinq, c’est l’amour pour la famille et les amis, ainsi que le dévouement au travail qui seraient les facteurs clés de motivation pour plus de jeûne, de prières, de partage et de mécénat. Un constat appuyé par Habiba Dassouli, directrice régionale pour l’Afrique du Nord, le Sénégal, le Mali et la Gambie de Western Union, qui estime que «vivre dans un autre pays allie souvent des influences culturelles différentes à de nouvelles pressions personnelles et professionnelles. Les citoyens musulmans dans le monde maintiennent les traditions islamiques et sont encore plus dévoués durant le mois de Ramadan». Si l’on se base sur les données fournies par Western Union, les actions des musulmans vivant à l’étranger durant Ramadan observent un changement peu après leur arrivée dans leurs pays hôtes. En effet, ils seraient 50% à jeûner et plus de 41% à faire preuve de plus grande générosité et de partage. Ce même constat se vérifie chez les Marocains du monde qui, quel que soit leur pays d’accueil, donnent et partagent davantage pendant le mois de Ramadan. Ils seraient ainsi 52% à partager avec des personnes qu’ils connaissent dans le pays d’accueil ou le pays d’origine et 56% à donner aux nécessiteux. D’après cette même étude, la pratique de la Zakat est très respectée dans la mesure où 90% la sortent pendant le mois de Ramadan. Il est également à noter que pendant ce mois sacré, 87% des dons se font en argent liquide. Une tendance qui s’expliquerait selon Habiba Dassouli par le fait que l’argent liquide est «très souple et pratique à donner, aussi bien localement qu’en aidant les gens à l’étranger». A côté de cela, 42% des MRE interrogés déclarent donner des vêtements, tandis que 42% offrent de la nourriture et des produits alimentaires.
L’étude de Western Union, intitulée «Traditions de Ramadan des citoyens de confession musulmane dans le monde», a été menée en juillet par Nielsen Company et a couvert des musulmans de 11 nationalités résidant dans 12 pays en Asie, au Moyen-Orient, aux Etats-Unis et en Europe de l’Ouest.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *