Une étude explore les croyances religieuses dans le monde: Le Maroc, ses 93% de croyants et ses 320.000 athées

Une étude explore les croyances religieuses dans le monde: Le Maroc, ses 93% de croyants et ses 320.000 athées

Les résultats de cette étude, publiés lundi, relèvent que 93% des Marocains se considèrent comme religieux, un taux uniquement dépassé en Thaïlande, où il atteint 94%. L’étude place le Royaume devant des pays comme l’Afghanistan (87%) ou l’Indonésie (82%), où, cependant, il ne résiderait aucun athée d’après le sondage.

Dans le cas du Maroc, 4% de la population se considère comme non-religieuse, 1% sont des athées convaincus et 2% ont affirmé ne pas savoir ou ont préféré ne pas répondre. Si l’on considère les chiffres du dernier recensement général de la population, le nombre de Marocains athées convaincus devrait être autour de 320.000.

La société marocaine serait-elle plus religieuse que celles du reste du monde ? «Je ne pense pas», nous répond Noureddine Harrami, sociologue et professeur à l’Université Moulay Ismail de Meknès. «Aujourd’hui, elle est plutôt tiraillée entre le sacré et le profane», poursuit-il. Selon lui, c’est dans la formulation du questionnaire de l’étude que réside l’explication de ces résultats. «Il faut noter que cette étude parle de personnes qui se présentent comme religieuses», explique-t-il, ajoutant que derrière le taux élevé de personnes ayant répondu positivement au Maroc se trouve une «perception sociale particulière du fait de ne pas être religieux», qui trouve ses racines dans la culture marocaine. Il suffirait, selon le sociologue, d’observer la «portée psychologique négative que renferme le terme athée pour les Marocains».

Le degré de religiosité d’une société est, donc, plus complexe à mesurer et nécessiterait que l’on creuse beaucoup plus. Lors de cette enquête, plus de 64.000 personnes ont été interrogées dans 65 pays. Il serait ainsi utile de noter que plusieurs pays ne font pas partie de l’étude, notamment la quasi-totalité des pays arabes (à l’exception du Maroc et de l’Algérie) et la grande majorité des pays africains.
Les résultats de cette enquête sont donc à relativiser à plusieurs égards. Ils relèvent néanmoins des tendances mondiales dignes d’intérêt. Si, à l’international, le volet religieux semble à première vue perdre du terrain, les chiffres sont loin d’appuyer cette affirmation.

A travers le monde, les deux tiers de la population se considèrent comme religieux. «Nous remarquons que le nombre de personnes qui se considèrent religieuses est relativement élevé. De plus, avec la tendance d’une jeunesse de plus en plus religieuse sur le plan mondial, nous pouvons prédire que le nombre de personnes se considérant religieuses continuera d’augmenter», commente Jean-Marc Leger, président de l’institution auteur de l’étude.

Le taux de personnes qui se disent croyantes est, en effet, plus élevé chez les jeunes que chez leurs aînés, puisqu’il atteint 66%.  
Une vision d’ensemble montre que l’Europe de l’Ouest et l’Océanie sont les régions les moins religieuses dans le monde. Le pays avec le moins de croyants semble être la Chine, où 61% de la population se dit athée convaincus, tandis que dans le monde occidental, la Suède est le pays le moins religieux, avec seulement 22% de croyants.

Il serait par ailleurs difficile d’ignorer la corrélation entre le revenu et le niveau de religiosité déclaré par les répondants relevée par l’étude de Win/Gallup International. Moins de 50% des personnes à revenu moyen élevé à élevé se disent religieuses, tandis que ce taux dépasse les 70% chez les personnes à revenu moyen faible à faible.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *