Une nouvelle Faculté à Ain Sebaâ

Une nouvelle Faculté à Ain Sebaâ

La ville de Casablanca a connu la semaine dernière la pose de la première pierre de plusieurs projets de développement à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’Indépendance et du  retour d’exil de Feu SM Mohammed V. Le premier projet concerne la création d’une nouvelle Faculté des sciences économiques de Aïn Sebaâ relevant de l’Université Hassan II de Mohammedia. En effet, le wali de la région du Grand Casablanca, Mohamed Kabbaj, a procédé vendredi matin 18 novembre, à la pose de la première pierre pour la construction de cette faculté. Ce projet de construction de la Faculté des sciences économiques, dont l’objectif est de répondre aux besoins accrus des étudiants de la région qui veulent faire carrière dans les professions économiques, comprend en fait deux sites distincts. Le premier site, qui sera situé à Aïn Sebaâ, sera construit sur un terrain d’une superficie totale de 16.000 m2. Les nouveaux bâtiments devront accueillir plus de six mille étudiants. Par ailleurs, la réalisation de cet important projet nécessitera une enveloppe budgétaire s’élevant à 80 millions de dirhams. En outre, le deuxième site sera installé à Hay Moulay Rachid, sur une superficie de 18.000 m2 avec une capacité d’accueil d’environ 4.000 étudiants. Le coût de réalisation de cette deuxième partie du projet est estimé à 46 millions de dirhams.
Ce nouvel établissement permettra sans doute de résoudre plusieurs problèmes auxquels sont confrontés les étudiants. Le surpeuplement, dont souffrent les facultés relevant de l’Université Hassan II de Mohammedia, n’est plus un secret de polichinelle. Ce surpeuplement porte préjudice à la bonne marche de l’université et à la qualité d’enseignement. La nouvelle structure permettra ainsi d’alléger les amphis.
Par ailleurs, Mohamed Kabbaj a également donné le coup d’envoi à d’autres projets.
Le wali de la région du Grand Casablanca a procédé, jeudi 17 novembre à la préfecture d’arrondissement d’Aïn Chock, à la pose de la première pierre pour l’aménagement du boulevard Fès  »Boulevard des préfectures » et pour la construction d’un pont.
L’enveloppe budgétaire de ce projet qui sera réalisé par le conseil de la ville de Casablanca, s’élève à 25 millions de dirhams. L’objectif avoué de ce projet est d’améliorer la fluidité de la circulation et de mettre fin ainsi à l’isolement de la région sud de la ville.
De même, à la préfecture d’arrondissement de Hay-Hassani, il a été procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’une annexe administrative au quartier Nassim. Cette structure sera construite sur une superficie d’environ 722 m2. L’enveloppe budgétaire de ce projet est estimée à plus de 947 mille dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *