Une nouvelle stratégie du ministère pour booster l’AMO pour les étudiants

Une nouvelle stratégie du ministère pour booster l’AMO pour les étudiants

Le secrétariat d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique veut simplifier l’opération d’inscription et d’affiliation au régime de l’Assurance-maladie obligatoire (AMO) au profit des étudiants.

Une initiative  nécessaire dans la mesure où depuis son lancement en 2016, ce régime ne séduit  pas les étudiants. Le secrétaire d’État, Khalid Samadi, a affirmé, lundi dernier au Parlement, que son département est en train de prendre une série de mesures pour attirer les étudiants à ce régime .  Ce dernier  a d’ailleurs signalé  qu’un nouveau décret a été signé et a pris son cours législatif dans l’objectif de   mettre en œuvre ses nouvelles dispositions  dès  la prochaine rentrée universitaire. Le ministère se penche actuellement sur une étude visant le développement d’une nouvelle stratégie, en vue  d’élargir le nombre des affiliés et de sensibiliser les étudiants à l’importance de l’AMO. Le programme principal du ministère porte sur l’élargissement des campagnes de sensibilisation au niveau de tous les établissements d’enseignement supérieur publics et privés, dans le cadre d’une campagne nationale élargie. Le secrétaire d’Etat a insisté  sur la nécessité d’améliorer les mécanismes de communication, en adoptant le guide de l’étudiant et en recourant aux sites web du ministère et des universités.

Cette assurance qui est limitée aux étudiants de moins de 30 ans, quelle que soit leur nationalité, leur permet de bénéficier d’un large panier de prestations médicales, notamment les soins préventifs, les actes chirurgicaux, la radiologie, les médicaments et dispositifs médicaux remboursables via l’AMO, les soins à l’étranger non disponibles au Maroc, les soins dentaires… Le taux de remboursement varie entre 70% pour les médicaments et 100% pour les affections lourdes et coûteuses. Le taux de prise en charge varie entre 90% pour les hospitalisations en cliniques privées et 100% en cas d’admission dans les hôpitaux publics, de dialyse ou de traitement pour le cancer. Il est important de rappeler que l’AMO  est ouverte aux étudiants inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur, de formation professionnelle, public ou privé. Pour les étudiants de l’enseignement public, l’adhésion est gratuite puisqu’elle est prise en charge par l’Etat. En revanche, les étudiants du privé doivent s’acquitter d’une redevance annuelle de 400 DH.  Le gouvernement lui a consacré une enveloppe budgétaire de 110 millions de dirhams.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *