Une nouvelle technique arrive au Maroc

Une nouvelle technique arrive au Maroc

Une première au Maroc et pas des moindres. Une nouvelle technique de congélation des embryons appelée vitrification vient d’être expérimentée avec succès par le Pr Omar Sefrioui, gynécologue obstétricien et le Dr Noureddine Louanjli, biologiste. Cette nouvelle technique constitue espoir pour les couples infertiles. Elle permettra d’améliorer davantage les résultats en termes de Fécondation in vitro (FIV). Au lieu de congeler les ovules, spermatozoïdes et embryons humains avec la méthode lente, qui requiert un matériel performant et l’utilisation de substances protectrices des cellules pendant la congélation, il est possible de recourir à la vitrification, une méthode ultra-rapide. La vitrification consiste, en fait, à mettre des embryons en culture jusqu’au 5ème ou 6ème jour après la fécondation, qui correspond à la période idéale car c’est le moment où arrive l’embryon en temps normal à l’utérus. Cette technique présente plusieurs avantages. Elle ne nécessite pas de matériel et s’applique aux spermatozoïdes, ovules à tous les stades du développement embryonnaire in vitro. La préparation du cycle est simple, peu coûteuse et ne nécessite pas d’anesthésie. En outre, elle n’entraîne pas de risque d’hyperstimulation ovarienne (complication liée à la stimulation). Cette méthode permet d’augmenter ainsi le taux de grossesse. Il a été démontré que la vitrification permet de réussir jusqu’à 20% de grossesses en plus en Belgique et en France et que les nouveau-nés sont en très bonne santé. Le Maroc compte près de 14 centres de fécondation in vitro répertoriés en trois centres de congélation. L’objectif de la congélation est de ramener les spermatozoïdes, les ovules et les embryons humains produits in vitro de la temérature physiologique 37C°, à –196 C, puis les ramener (au besoin) quelques mois, voire quelques années plus tard à 37C° pour les utiliser ou les replacer dans l’utérus. La nouvelle méthode existe au Maroc depuis huit mois et est praticable dans tous les centres FIV.
La première bénéficiaire de ce traitement en est déjà à sa 14 ème semaine de grossesse. Cette patiente était suivie depuis huit ans pour infertilité d’origine masculine (azoospermie totale). Une tentative de FIV a été réalisée en juin 2007 avec une réponse satisfaisante : 9 embryons, dont deux ont pu être vitrifiés. Au Maroc, l’infertilité touche 15% des couples. Cette situation est attribuée à de nombreux facteurs parmi lesquels figurent les problèmes liés au mariage qui est de plus en plus tardif, la pollution, les infections sexuellement transmissibles(IST). 
A ceci s’ajoutent, les croyances liées à la pilule et l’horloge biologique. Autrement dit, un enfant se fait quand on peut et non quand on veut. Il est aussi important de signaler que les hommes et les femmes se partagent parfaitement la part de responsabilité d’où l’intérêt de sensibiliser également les hommes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *