Une ONG appelle l’Espagne à accueillir les réfugiés venant du Maroc: Un millier de Syriens bloqués à Nador

Une ONG appelle l’Espagne à accueillir les réfugiés venant du Maroc: Un millier de Syriens bloqués  à Nador

Sur fond de crise migratoire internationale, l’ONG «Save the children» vient de lancer un appel au gouvernement espagnol pour qu’il ouvre ses frontières aux réfugiés syriens venant du Maroc.

Dans un communiqué rendu public mardi dernier, l’organisation de défense des droits des enfants appelle l’Espagne à faciliter l’entrée de ces réfugiés vers l’enclave espagnole de Melillia.
«Un millier de Syriens, qui ont fui la guerre, en majorité des enfants, sont coincés dans les villes marocaines de Nador et Beni Ensar en attendant que la police marocaine les laisse entrer à Melillia», peut-on lire sur le communiqué.  

Dans la pratique, «Save the children» demande au gouvernement espagnol de donner ses instructions au consulat d’Espagne à Nador pour que des permis de séjour soient délivrés aux réfugiés syriens, leur permettant l’entrée en Espagne. Selon l’ONG, qui cite ses observateurs sur place, plusieurs réfugiés ont pu accéder à Melillia, mais la frontière a été refermée à plusieurs reprises, séparant certaines familles syriennes.    

Il faut noter que l’Espagne accueille d’ores et déjà quelque 17.000 réfugiés syriens, parmi les centaines de milliers qui affluent vers l’Europe. La plupart d’entre eux arrivent de Syrie depuis la Turquie, puis le Maroc ou l’Algérie. Durant ce périple, «les enfants ont connu la souffrance, la soif et la violence», affirme le directeur de Save the Children pour l’Espagne, Andres Conde, qui a qualifié la situation sur les frontières de l’Europe d’ «inacceptable».

Selon des ONG s’activant sur place, ils sont plusieurs centaines à avoir regagné l’Espagne via Melillia, la plupart d’entre eux affirment vouloir transiter par l’Espagne vers le nord de l’Europe.
Rappelons, dans ce sens, que jeudi dernier, le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, avait affirmé que le gouvernement examine actuellement «la possibilité d’accepter les dossiers d’un certain nombre de demandeurs d’asile syriens». Une commission, dépendant du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), examine depuis la semaine dernière 459 demandes d’asile, dont 126 concernant des enfants. Ces dossiers seraient toujours en cours de traitement.

En 2014, le Royaume avait accueilli 5.000 réfugiés syriens, qui ont obtenu des titres de séjour dans le cadre de la campagne de régularisation exceptionnelle des migrants. La priorité avait alors été donnée aux femmes et aux enfants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *