Une première supérette au Maroc : Insertion professionnelle des personnes trisomiques

Une première supérette au Maroc : Insertion professionnelle des personnes trisomiques

L’association «Anith 21» se bat chaque jour pour  venir en aide aux enfants, adolescents et adultes atteints de trisomie 21. Cette ONG inaugurera le 1er février 2014  une supérette  permettant aux trisomiques de pallier leur marginalisation socioprofessionnelle.

L’objectif de ce projet, fruit d’une étroite collaboration entre «Anith 21» et « Enactus HEM»,  est  de permettre aux personnes atteintes de trisomie de devenir autonomes et capables de faire face aux aléas du monde du travail. Pour les membres de l’association, l’inauguration de cette première supérette permet de souligner les avancées relatives à l’accompagnement de ces personnes dans tous les domaines de la vie sociale (accès aux soins, à l’éducation, à la vie professionnelle …).

Cette initiative montre que les personnes trisomiques peuvent mener une vie normale. Au Maroc, il est difficile d’évaluer le nombre d’enfants trisomiques faute de statistiques et d’études. Dans le monde, son incidence est d’environ 1 pour 700 naissances, soit 1.000 nouveau-nés par an.

Les garçons sont autant touchés que les filles. Si la trisomie 21 est détectable lors de la grossesse, force est de constater qu’il n’existe pas de programme national de dépistage prénatal au Maroc. On ne le répétera jamais assez, l’amélioration des capacités des enfants porteurs de trisomie 21 ne peut se faire qu’à travers une prise en charge précoce.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *