Une randonnée pour la solidarité

Une randonnée pour la solidarité

Un appel à toutes les fem-mes du Maroc.  Samia Belkhayat, présidente de l’association Rando Maroc, s’attend à une adhésion massive des femmes marocaines pour participer à la seconde randonnée prévue dimanche 18 mars à Benslimane. «Nous avions convenu d’organiser cette marche le 8 mars, mais il y avait tellement d’activités que cela s’est avéré impossible. Cela dit, quelle que soit la date, l’objectif reste le même», déclare Mme Belkhayat qui veille de très près au déroulement des préparatifs. Il ne reste plus que quelques jours pour que cette marche prenne vie. Il aura fallu, pour Rando Maroc et à ses partenaires près d’un trimestre de labeur pour tout mettre en ordre. Car, pour une nouvelle édition, il faut aussi un nouveau souffle. «Cette année, nous avons tenu vraiment à élargir la randonnée en y incluant également les plus jeunes, mais aussi les régions les plus éloignées, comme Tan-Tan et Laâyoune. Toutes les femmes se sentent concernées et seront donc certainement très nombreuses à participer», confie la présidente. Ceux qui avaient cru que le peu de moyens, dont dispose l’association, allaient freiner son dessein, ont eu tort. C’est la volonté qui prime et fait oublier aux organisateurs le calvaire financier : «Nous avons toujours nos sponsors qui nous soutiennent, mais nous n’en avons pas eu d’autres», tient à souligner Mme Belkhayat.         
Affiches partout, inscriptions ouvertes et adhésions de plus en plus massives. Pour cette deuxième randonnée, il est fort à parier que le nombre des participantes battra tous les records.  La première édition a réuni 1500 femmes le 19 mars pour un parcours de 12 km, toujours dans la région de Benslimane. Plus que promouvoir la marche ou encore l’éco-tourisme, Rando Maroc veut faire de la solidarité sociale une devise de toutes les femmes. «Nous sommes des randonneuses à la base, mais notre sport nous a menées à découvrir la misère de certains villages. Alors nous avons voulu agir et faire agir d’autres», précise Mme Belkhayat.  
Alors, la marche s’est transformée en une occasion propice pour la collecte de fonds. Ces derniers ont été destinés, l’année dernière, à la construction d’une école et d’un centre de formation dans le village d’Azilane, situé à 1600m d’altitude et à 25 km de Chefchaouen.  La randonnée 2007 poursuivra la perspective avec pour objectif de réaliser le «projet Ifesfasse». Il est question de construire un centre multifonction composé d’un gîte et d’un centre de formation consacré aux femmes habitant le douar Ifesfasse se trouvant à 45 km de Ksiba dans la province de Beni Mellal.
Les randonneuses n’auront à payer que 50 DH pour participer à cette manifestation sportive et sociale. Elles auront pour guide, bien entendu, la grande fourmilière des organisateurs (150 au total). Les 2500 femmes attendues marcheront tout au long d’un circuit de14 km pendant quatre heures au moins. Alors pour vous oxygéner les poumons et l’esprit, c’est le moment de vous inscrire !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *