Une stratégie pour la sauvegarde de Tanger

L’état d’urgence est décrété et l’action devient nécessaire. Tout commencera par la sauvegarde du patrimoine historique de la ville. Ceci appelle la mise en place d’une stratégie visant la restauration des monuments, leur intégration dans la dynamique de l’urbanisme et leur exploitation à des fins touristiques. Construite sur une superficie de 26 hectares, l’ancienne médina de Tanger est caractérisée par une architecture qui lui est bien propre. Située sur un plateau donnant sur la baie de la ville, l’ancienne médina ne comprend pas plus de cinq quartiers, notamment la Kasbah, Dar Al Baroud, Oued Aherdane, Béni Yeder et Jnane Kabtane. Répondant aux normes architecturales des quartiers des villes impériales, la Kasbah se distingue par sa grande place, ses remparts et ses portails historiques.Faisant ainsi partie intégrante du patrimoine urbanistique et architectural de la ville, sa sauvegarde s’impose. Celle-ci se fera d’abord en classant la Kasbah de Tanger dans le patrimoine national, à interdire toute construction non conforme au cachet urbanistique traditionnel et à restaurer l’entrée principale de ce quartier et les édifices historiques se trouvant à l’extérieur des remparts de l’ancienne médina. « Hercule » serait passé par Tanger, il y a même séjourné comme en témoigne le site archéologique « Grottes d’Hercule », découvert en 1878, dans la région de Cap Spartel. Un site qu’il est aussi nécessaire de restaurer ne serait-ce que pour les flux de touristes qu’il draine chaque année. La situation est certes alarmante, mais la volonté de prendre soin de la ville ne manque pas. C’est du moins ce qui ressort d’une conférence organisée par l’Inspection régionale d’Aménagement du Territoire et l’Institut français de Tanger-Tétouan en collaboration avec l’Agence de promotion et du développement des provinces du Nord et l’Institut supérieur international du tourisme. La conférence avait pour thème «Tourisme et développement durable». Les intervenants, notamment le président de l’Agence urbaine de Tanger, ont insisté sur la nécessité d’agir pour la sauvegarde de la ville de Tanger et ont mis en exergue les grandes lignes d’une stratégie d’action ciblée et durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *