Une tournée pour faire sortir le dossier de l’impasse

Une tournée pour faire sortir le dossier de l’impasse

L’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara, Christopher Ross, a affirmé, dimanche, près de Tindouf,  que sa tournée dans la région était destinée à rapprocher les positions du Maroc et du Polisario pour sortir de «l’impasse actuelle». «Il est clair que les positions des deux parties en conflit sont encore très éloignées, et le but de cette tournée est de demander à tous de me rejoindre dans la médiation et la réflexion sur la voie à suivre pour sortir de l’impasse actuelle», a précisé M. Ross, à l’issue d’un entretien avec le chef du Polisario Mohamed Abdelaziz. M. Ross a visité, dimanche, les camps des séquestrés sahraouis dans la région de Tindouf. L’envoyé personnel de Ban Ki-moon a entamé, mercredi 18 mars, à Rabat, sa tournée dans la région. Le Souverain l’a reçu, jeudi 19 mars, au Palais royal de Tétouan, et lui a accordé une audience. M. Ross a affirmé avoir évoqué au Maroc les prochaines étapes dans la recherche d’un règlement politique du conflit du Sahara, basé sur les résolutions du Conseil de sécurité. Christopher Ross doit se rendre également à Alger et en Mauritanie. Il s’agit de la 3ème tournée régionale de l’émissaire onusien depuis sa prise de fonctions en janvier 2009. Il s’efforce de faire redémarrer des pourparlers directs sous l’égide de l’ONU entre le Maroc et le Polisario. Les représentants du Maroc et du Polisario s’étaient séparés en février dernier, après une réunion informelle de deux jours près de New York, sans parvenir à surmonter leurs désaccords. Les quatre premières sessions formelles, tenues à Manhasset près de New York, n’avaient auparavant pas permis de rapprocher les positions. 
Pour rappel, Christopher Ross a souligné, vendredi à Rabat, que la bonne volonté des parties est la voie pour résoudre le conflit du Sahara. «C’est mon intime conviction que grâce à la bonne volonté de chacun, nous parviendrons à résoudre cette question qui pèse sur la région depuis 35 ans», a affirmé l’émissaire onusien, lors d’un point de presse à l’issue d’un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri. «Je viens d’achever une série de discussions au Maroc sur les prochaines étapes dans la recherche d’un règlement politique de la question du Sahara basé sur les résolutions du Conseil de sécurité», a-t-il indiqué. M. Ross a exprimé, à cette occasion, sa profonde gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour l’audience que lui a accordée, faisant part des entretiens qu’il a eus avec les responsables marocains portant notamment sur «les questions de fond et les mesures de confiance».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *