USA : Assassinat d’un étudiant marocain à Pittsburgh

Othmane Lahmamsi, 23 ans, de Monroeville, qui résidait depuis six ans environ en Amérique, était accompagné de son cousin et de deux autres hommes (les deux présumés suspects) lorsque les coups de feu furent tirés atteignant  la victime à la tête. Le meurtre est survenu lundi vers 13h30 (heure locale) dans une rue de Pittsburgh, selon le commandant de la police, William Valenta.
La victime fut déclarée morte par les services médicaux alors que son cousin n’a pas été blessé. Othmane Lahmamsi poursuivait ses études à l’Université du Comté d’Alleghny  et travaillait pour une compagnie de communication "Fastlinc Inc". Un autre cousin de la victime, Ali Lahmamsi, choqué par la mauvaise nouvelle, a déclaré qu’il ne savait pas ce qui s’était passé. Nick Sandi, un camarade de la victime a déclaré, pour sa part, ne pas savoir les raisons de l’assassinat de O. Lahmamsi. Le commandant de la police William Valenta a précisé que le criminel a tiré deux coups de feu, le premier quand il était à l’intérieur de la voiture, une berline à quatre portes, et le second lorsqu’il descendit du véhicule. Le tireur et son compagnon ont ensuite pris la fuite. Après l’assassinat de Lahmamsi, la voiture qu’il conduisait, tangua et heurta violemment un poteau d’utilité publique. Le fort impact provoqua le déploiement de l’airbag et dégagea une sorte de poudre faisant croire à des témoins oculaires que la voiture prenait feu.
Les sapeurs-pompiers, alertés à 13h30 (heure locale), trouvèrent Lahmamsi inanimé derrière le volant. Un témoin Conrad Porter, 25 ans, qui était en train de se brosser les dents, entendit les deux coups de feu suivis du bruit de la collision de la voiture contre le poteau. Jetant un coup d’œil à l’extérieur, il vit un homme enjambant la vitre de la voiture et prenant son téléphone portable. Un autre témoin, Donald Cooley, 27 ans, qui travaillait à proximité du lieu du meurtre, et qui a entendu les tirs de coups de feu, accourut et vit la victime Lahmamsi gisant à l’intérieur du véhicule. Les deux témoins ont donné à la police des signalements sur les deux suspects dont l’un est décrit comme un Hispanique. Ali Lahmamsi a dit que son cousin subsistait grâce à ses parents qui vivent au Maroc et avait deux frères, Mohamed et Amin, tous les deux résidant dans la région de Washington, D.C.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *