Vaccination contre la grippe saisonnière: Les entreprises appelées à coopérer

Vaccination contre la grippe saisonnière: Les entreprises appelées à coopérer

La vaccination en milieu professionnel  protège les employés et réduit  significativement l’absentéisme. Conscient de l’importance de cet acte, l’Institut Pasteur du Maroc, en partenariat avec Sanofi Pasteur, invite les entreprises à la vaccination en milieu de travail.

Cette action  s’inscrit précisément dans le cadre de la campagne de sensibilisation et de vaccination contre la grippe lancée en mi-octobre dernier. Ces dernières années, on notera que grâce à un rapprochement entre la CGEM et l’Institut Pasteur, des entreprises ont pris la question avec plus de rigueur et l’ont inséré comme priorité dans leur politique de responsabilité sociale.

On peut citer à titre d’exemple GFI Maroc qui a procédé il y a encore quelques jours à la vaccination de ses 230 employés.  Mais pourquoi est-il si important de se faire vacciner en milieu de travail ? La grippe est associée à des coûts économiques considérables, liés à des jours d’arrêt de travail ou de scolarisation (4 jours en moyenne)  et à des dépenses importantes de santé.

Au niveau des entreprises, les épidémies de grippe se manifestent par un ralentissement de l’activité et des pertes de production provoqués par l’absentéisme. Plusieurs  études ont d’ailleurs montré que les programmes de vaccination antigrippale au travail permettaient de faire des économies quels que soient la localisation, la taille ou le domaine d’activité de l’entreprise.

Il faut aussi relever qu’en dehors de l’aspect productif, la présence au travail pendant la phase contagieuse augmente le risque de propagation de la maladie au sein de l’entreprise. A ce propos, le docteur Nadia Hermani de l’Institut Pasteur du Maroc  lance un appel aux dirigeants d’entreprises pour les sensibiliser à l’importance de la vaccination collective au sein de leurs établissements et au profit de l’ensemble de leurs collaborateurs.

Afin   d’améliorer sa productivité et réduire le nombre d’absentéismes dus à la grippe, l’Institut Pasteur recommande aux entreprises de mettre en place une politique vaccinale en mettant en exergue les coûts liés à la grippe. «Les coûts sont soit directs (soins), soit indirects (sociétale), mais cela n’empêche qu’ils restent très importants. Selon l’OMS, la grippe coûterait de 1 à 6 millions de dollars par

100.000 personnes et plus de 80% de plus d’absentéisme aux entreprises», affirme Dr Hermani. Jusqu’à cette année la vaccination et le suivi des recommandations des autorités sanitaires ont permis à quelque 200.000 à 300.000 Marocains de se protéger contre la grippe saisonnière. Ceci représente un taux très faible de couverture vaccinale de la population à risque ne dépassant pas les 1,2%.

«Ce taux de couverture vaccinale est en deçà des recommandations, puisque l’OMS s’était fixé comme objectif d’atteindre une couverture vaccinale avoisinant les 70% chez les groupes à risque en 2010», déplore le Pr. Naima El Mdaghri, directrice de l’Institut Pasteur Maroc. On ne le répètera jamais assez, que la vaccination reste la meilleure arme pour lutter contre l’infection grippale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *