Vaincre le cancer du col de l’utérus

La ville de Skhirat abritera à partir d’aujourd’hui, et jusqu’au samedi 16 septembre, un événement médical de grande envergure en l’occurrence, le symposium international sur la prévention du cancer du col de l’utérus. Organisée par l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer, en partenariat, entre autres, avec l’Organisation mondiale de la santé et l’Institut national du cancer de France, cette manifestation scientifique, placée sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, portera sur le "dépistage de la maladie, la vaccination et les perspectives pour les pays en développement". SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de cette association et ambassadrice de bonne volonté de l’OMS pour la promotion et la prévention des soins du cancer, présidera la cérémonie d’inauguration des travaux de ce symposium et prononcera, à cette occasion, le discours d’ouverture.
Durant deux jours, un parterre de scientifiques de renom et des professionnels œuvrant dans le domaine de la santé et de la recherche, se pencheront sur les questions relatives à cette maladie, qui représente le deuxième cancer le plus mortel pour les femmes. 500 000 nouveaux cas se déclarent chaque année dans le monde causant 230.000 morts. Pourtant, contrairement à d’autres cancers, il est possible de prévenir cette maladie, et dans la majorité des cas la guérir en la traitant à ses débuts. Ainsi, le dépistage précoce du cancer du col de l’utérus permet d’éviter cette infection due à un virus appelé le papillomavirus (HPV), qui se transmet par contact sexuel.
Pour lutter contre ce fléau mondial, les laboratoires Merck et GSK ont développé deux vaccins. Ces derniers seront présentés lors de ce symposium ainsi que les résultats des tests effectués. D’ailleurs, une conférence sur le rôle du vaccin dans la prévention du cancer du col utérin figure au programme de cette manifestation, qui comprend également d’autres conférences dont
"Le dépistage et la prévention du cancer du col de l’utérus au Maroc et en Tunisie" et "Outils Internet de gestion pour une prévention efficace du cancer dans les pays en développement". Les participants étudieront les modèles de stratégies de prévention de cette maladie aux pays en développement et les modalités d’introduction de la vaccination anti-HPV dans les stratégies de prévention de ces mêmes pays. À l’issue des travaux, des recommandations seront formulées et qui serviront de feuille de route pour éradiquer le mal.


 L’Association Lalla Salma
de lutte contre le cancer


Depuis sa création en novembre 2005, l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer s’attelle à combattre cette infection mortelle qui sévit depuis plusieurs décennies au Maroc. Son programme d’action prévoit plusieurs actions orientées vers la sensibilisation du grand public, la création de nouveaux centres d’oncologie et l’amélioration de la prise en charge des patients. L’année dernière, SAR la Princesse Lalla Salma a inauguré la première unité de greffe de la moelle pour enfants et adultes au Maroc, au service d’hématologie et oncologie pédiatrique relevant de l’hôpital 20 Août du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Casablanca.
La même année, elle a procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’un centre d’hébergement provisoire pour les malades ainsi que pour leurs familles. Son Altesse Royale a également procédé à la pose de la première pierre pour la construction du Centre d’évaluation et de traitement de la douleur à l’Institut national d’oncologie (INO) à Rabat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *