Varilrix de nouveau sur le marché

Concernant la pénurie de certains vaccins pour enfants notamment le Varilrix, qui a soulevé une grande inquiétude, ALM s’est renseigné auprès de plusieurs officines dans différentes villes du Royaume qui l’ont confirmé . Depuis plusieurs semaines, ce vaccin n’est plus dans les pharmacies.
« En effet, il y avait rupture de stock concernant ce vaccin. Le ministère de la Santé a rappelé à l’ordre la société importatrice, en l’occurrence, GSK. » affirme M. Abdelaziz Agoumi, directeur de la Direction des médicaments et de la pharmacie. Et d’ajouter : «GSK a importé récemment le vaccin. Il est pour le moment au Maroc et il sera sur le marché une fois que le ministère de la Santé lui accordera une licence. Pour des raisons de sécurité sanitaire, le ministère doit s’assurer que le produit ne présente aucun danger pour les citoyens avant de livrer son autorisation». Selon M. Agoumi, le vaccin devrait être dans les officines aujourd’hui.
Ce n’est pas la première fois qu’un vaccin manque dans le marché. Les ruptures de stocks sont très fréquentes au Maroc et posent un problème de santé publique. Nul besoin de souligner l’importance de la vaccination dans la prévention des maladies. Concernant, le Varilrix, ce vaccin est utilisé dans la prévention de la varicelle, maladie très contagieuse.
«Une pénurie de ce vaccin peut engendrer plusieurs problèmes. L’enfant non immunisé développe la maladie et peut contaminer d’autres personnes. La situation peut dégénérer par l’augmentation du nombre de malades. Par ailleurs, ces enfants et même les adultes, dont le système immunitaire affaibli, seront exposés à des risques de complication très graves.», explique Dr Aguenaou Najib, pédiatre. «La varicelle peut être contracté à tout âge. A l’âge adulte, elle est plus grave. C’est pourquoi, il est recommandé aux enfants âgés de 13 ans de faire une injection de rappel vaccinal afin d’éviter de développer la maladie, une fois adulte» ajoute-t-il. De l’avis de certains pharmaciens, les ruptures de stocks sont dues entre autres à un problème de gestion. Par ailleurs, les parents, très inquiets, se plaignent de cette situation récurrente. «Je ne sais plus quoi faire. Depuis plusieurs semaines, je suis à la recherche du Varilrix, ma petite fille en a besoin, mais malheureusement à chaque fois, on me dit qu’il y a rupture de stock» se plaint une mère, l’air on ne peut plus en colère. «Ce qui me met hors de moi, c’est le fait que les pharmaciens ne savent même pas quand le vaccin sera disponible. Ce manque d’information ne fait qu’augmenter l’inquiétude des parents» ajoute-t-elle. Par ailleurs, Aventis Pasteur assure que les vaccins ROR (vaccination utilisée pour prévenir la rougeole, les oreillons et la rubéole) et Pentaxim sont disponibles actuellement dans les officines. Selon la même source, 3 mille doses de ROR et 8 mille doses de Pentaxim sont mises à la disposition des pharmaciens.
D’autres médicaments font également l’objet de difficultés d’approvisionnement. Les pharmaciens ont révélé à ALM une autre pénurie qui dure depuis deux semaines. Il s’agit du médicament neuroleptique, Haldol (gouttes buvables).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *