Vengeance mortelle à Nador

Lundi 21 octobre 2002 dans la matinée. Les clients s’approvisionnent au marché Tamasmane, à Nador. A son centre, se situe un café. Samir est attablé, sirote son café et fume des cigarettes. Il a trente-cinq ans.
Personne ne lui parle. Les clients l’évitent. Il devient de temps en temps très méchant et plus cruel. Il n’était pas ainsi à son enfance. Il était sympathique, gentil et sérieux. Pourquoi ce changement ? Personne ne sait au juste. Mais les mauvaises langues parlent de sa sorcellerie par une femme qu’il avait tant aimée.
Mais seul l’homme qui s’attable de l’autre côté du café pourrait savoir les causes essentielles du changement de ses comportements.
Il s’appelle Hassan. Il est âgé de quarante-quatre ans. Il était grossier au point que personne ne s’approche de lui. Et Samir ne sait pas pourquoi il l’a accompagné, un jour, chez lui. Cela remonte à 1988. Samir avait vingt et un ans. Il n’était pas gamin et pourtant il est tombé entre les griffes de Hassan. Il n’a jamais pensé que sa dose quotidienne en haschisch puisse le conduire à l’enfer. Que s’était-il passé ce jour entre eux deux?
«Entrez soyez le bienvenu, faites comme chez vous» l’accueille Hassan chaleureusement.
Samir entre et reçoit un premier verre de thé, puis un joint de haschisch. Il fume et sirote le thé. Hassan sort de sa chambre pour quelques minutes puis y retourne tout nu et avec un couteau à la main.
Samir écarquille les yeux. Il ne sait quoi dire ni quoi faire. La surprise le rend muet. Hassan lui ordonne de se déshabiller. «Ou bien je te coupe la tête» le menace-t-il. Samir le supplie, mais en vain. Il finit par ôter ses vêtements, se plier et supporter ce qu’il n’a jamais pensé subir. Il sort avec des larmes aux yeux.
L’image de la scène lui torture l’esprit. Depuis, il devient insupportable pour ses amis. Pourquoi devient-il ainsi ? se demandent ses amis. Mais personne n’avait la réponse.
«Pourquoi je n’ai pas réagi ? je devais le tuer» se reproche-t-il. Ce lundi, son sentiment de rancune arrive à son summum. Samir regarde avec un sentiment de vengeance Hassan. Ce dernier ne se rend pas compte de lui. Tout à coup, Samir se lève de sa table, avance vers Hassan et la pousse violemment. Hassan tourne sa tête, se tient debout.
«Qu’est-ce qu’il t’arrive ?» lui demande-t-il. Samir lui répond par un premier coup de couteau puis un deuxième et un troisième. Aucun client n’a pu s’approcher de lui.
«je vais tuer tous ceux qui tenteront de s’approcher de moi», les menace-t-il.
Ils reculent. Samir délire, crie à haute voix, continue à menacer l’assistance, tient Hassan par la tête et le décapite devant les yeux de tout le monde. Une scène horrible qui dépasse la réalité. Il prend la tête dans sa main droite, sort du café en délirant, regarde à gauche et à droite. Il avance lentement. Personne ne l’importe plus. Les passants s’éloignent, des femmes perdent conscience, des enfants hurlent et fuient à gauche et à droite. Samir continue à avancer à pas lents, rencontre le Caïd accompagné des éléments des forces auxiliaires, se plante devant eux, les salue un par un et leur livre la tête tout calmement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *