Veolia met en place un dispositif préventif

Veolia met en place un dispositif  préventif

Mardi 15 septembre 2009 : la ville de Rabat s’est réveillée sur des précipitations diluviennes. Les intempéries qui se sont abattues sur la capitale administrative, dans un intervalle de trois heures, l’ont facilement inondée et ont paralysé la circulation y compris la voie ferroviaire. Quatre-vingt-neuf millimètres ont chamboulé le cours normal de la ville. Cause principale: saturation des réseaux d’assainissement. Pour pallier à ce problème, Redal, chargée de la gestion des services d’assainissement liquide et de distribution d’eau potable et d’électricité à Rabat, prépare la saison hivernale 2009-2010, en déployant un plan d’action bien élaboré. Ladite opération tend principalement à prévenir des risques d’inondations et à gérer les eaux pluviales. Ce dispositif hivernal s’inscrit dans la continuité des actions préventives de curage et de nettoyage des réseaux menées annuellement par la Redal, filiale de Veolia environnement Maroc. Depuis 2003, la filiale a engagé une politique axée sur la mise en place des ouvrages d’évacuation, la restructuration et la réalisation des extensions de réseau afin d’assainir certaines zones. Un important programme de curage préventif du réseau et de ses ouvrages annexes est instauré pour la période allant du 1er juillet au 31 décembre 2009. Il cible essentiellement les axes routiers principaux, les carrefours importants et les zones sensibles aux intempéries. Ainsi, Redal a procédé au curage de 290 km linéaires de réseau et de plus de 50.000 regards. Elle a nettoyé 17.000 avaloirs dont plus de la moitié durant les mois de juillet, août et septembre. De même, trente-trois points noirs sont en cours de traitement pour un budget de 7,4 millions de dirhams. Cette lutte contre les points noirs a nécessité pour la période 2003-2009 un investissement de 75 millions de dirhams. Par ailleurs, Redal procède chaque année au renouvellement de plusieurs collecteurs du réseau d’assainissements. L’objectif étant d’éliminer les réseaux vétustes présentant des anomalies de fuites, de casses de conduites ou autres. Dans ce sens, les réalisations de l’année 2009 ont touché soixante-trois rues dont vingt-quatre à Rabat, trente-six à Salé et trois à Témara et Skhirat. Le total de l’investissement déployé à cet égard est estimé à 89,1 millions de dirhams pour la période 2003-2009. En outre un suivi quotidien des prévisions météorologiques est mis en place. Ce procédé permet de prévoir les moyens supplémentaires nécessaires pour surpasser toutes situations de sous-traitance engendrées par les pluies. De ce fait, la filiale a élaboré un plan de crise permettant de mobiliser en permanence son arsenal humain. Ce programme vise à situer, en fonction des alertes météorologiques, des équipes et moyens d’interventions sur des zones prédéfinies. Et ce afin d’éviter les problèmes de déplacement induits par d’éventuels blocages de la circulation.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *