Vers des registres de cancers

Les participants à une table ronde, organisée lundi à  Rabat sur les maladies et les cancers de sang, ont plaidé en faveur de la mise en place de registres de cancers de sang qui permettent de disposer des données  fiables sur les diagnostics, d’orienter la politique de prévention et d’évaluer les besoins en termes de prise en charge. Les intervenants lors de cette rencontre, initiée dans le cadre de la célébration du 75ème anniversaire de l’Institut National d’Hygiène (INH), sous le thème "Hémopathies lymphoïdes et myéloïdes : avancées diagnostiques et thérapeutiques", ont relevé que la mise en place de registres de cancer, qui permettra une surveillance continue de l’incidence du cancer de sang dans la population marocaine, constitue une aide pour permettre le pilotage et l’évaluation des mesures de prévention et de prise en charge des cancers.  Ils ont relevé que "la prise en charge de ces affections requière un haut niveau de qualité des soins et ne peut être optimale que dans des centres hospitaliers disposant d’une équipe spécialisée et d’un plateau technique approprié".  Elle requiert également l’adoption de protocoles consensuels multidisciplinaires qui ont pour objectifs d’uniformiser la prise en charge sur  le plan diagnostic et traitement thérapeutique. Ils ont relevé que malgré la présence au niveau des CHU de Casablanca et Rabat d’équipes compétentes et motivées, l’offre de soins reste en deçà des attentes des patients en raison de plusieurs facteurs, dont l’insuffisance de l’encadrement médical, beaucoup de cas étant non diagnostiqués ou diagnostiqués  tardivement. Parmi ces facteurs, figure également l’éloignement des centres des soins, ont ils déploré, faisant état de l’existence de seulement 3 unités de soins pour enfants au Maroc (deux à Casablanca et 1 à Rabat) et d’un service spécialisé à Casablanca pour adultes.  Cette rencontre de deux jours réunit des équipes marocaines et italiennes dans le domaine du diagnostic, du traitement et du suivi des hémopathies et de l’identification des opportunités de coopération dans ce domaine, ainsi que des représentants des principales associations marocaines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *