Vers un mouvement scout marocain uni

Un appel tendant à l’union totale et à la prospérité du mouvement scout marocain. Le discours adressé par le président de la Fédération Nationale Marocaine du Scoutisme, SAR le Prince Moulay Rachid, a eu un effet positif qui a motivé l’adhésion à cette louable orientation. Déjà en mars 2002, le Conseil National du Scoutisme Hassania Marocain a considéré que l’union du mouvement scout marocain reste le seul moyen capable de faire du scoutisme marocain une organisation forte.
Créé en tant qu’organe pédagogique distingué, le 26 décembre 1933, le Scoutisme Hassania Marocain s’est engagé activement, au lendemain de l’indépendance, dans l’édification du Maroc indépendant. Pour l’ouverture de l’association sur toutes les franges nationales, loin de toutes sensibilités partisanes ou syndicalistes et conformément aux principes universels du mouvement scout, ses cadres dirigeants ont adopté les principes de l’autonomie pour mettre les enfants à l’abri des courants partisans et laisser la liberté de choix aux majeurs pour décider de leurs appartenances politiques. Il ne s’agit nullement d’une dérive, mais plutôt d’un retour à la voie juste qui permettrait aux cadres et aux dirigeants une diversité intellectuelle et culturelle.
Fermement convaincue de l’importance de contribuer à la solution des problèmes de la société, de l’encadrement des générations futures pour un Maroc développé, démocratique et moderne, l’association prône l’unité du mouvement scout marocain en tant que mouvement mondial oeuvrant pour le bien de l’humanité en général. Le Conseil national tient également à saluer la haute décision de S.M. le Roi Mohamed VI qui concerne la réduction de l’âge de vote à 18 ans. Les jeunes sont désormais appelés à participer aux choix politiques, économiques et sociaux. L’adjonction du secteur de la jeunesse au ministère de l’Education nationale a été perçue comme une donne positive.
Raison pour laquelle le Conseil National du Scoutisme Hassania Marocain affirme la disposition de l’association, eu égard à son expertise et à son expérience, à participer à tous les programmes pédagogiques en coordination avec le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse et à contribuer à la réalisation de tous les projets d’intérêt commun. Cependant, l’union du mouvement scout marocain reste parmi les principaux objectifs à atteindre. Le Conseil National insiste sur l ‘adoption de cette option tout en regrettant de voir certains membres fédéraux reculant sur le chemin de l’union.
L’abnégation devient de plus en plus impérative pour la création d’un organisme scout fort dans le domaine pédagogique et de développement. L’unification du scoutisme marocain en tant qu’évolution naturelle convoitée aussi bien au niveau national qu’international est capable de concrétiser les attentes de la société marocaine et l’ambition du président de la Fédération Nationale Marocaine du Scoutisme, SAR le Prince Moulay Rachid.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *