Vers un système de consultation et d’orientation

Le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, M.Habib El Malki, a indiqué que la qualité en matière d’enseignement nécessite la promotion du système de consultation et d’orientation. À l’ouverture samedi à Rabat d’une conférence nationale sur "Le développement des mécanismes de consultation et d’orientation", organisée par le ministère de l’Education nationale, M. El Malki a précisé que la qualité de l’enseignement est étroitement liée au système de consultation et d’orientation, soulignant l’importance de sa promotion à travers la mise en application des recommandations des Forums pédagogiques, tenus durant l’année en cours et qui font de la promotion de la qualité un axe fondamental de la réforme de l’enseignement. M. El Malki a mis l’accent sur l’importance du développement des mécanismes du système de consultation et d’orientation pour contribuer à la réforme et concrétiser les objectifs fixés à l’horizon 2010, précisant qu’au moment où le Maroc a besoin de techniciens et d’ingénieurs, la majorité des écoliers s’orientent vers des branches qui, malgré leur importance, ne répondent pas aux besoins de l’économie nationale et du secteur de la formation des cadres.
Il a également estimé que le système de consultation et d’orientation des écoliers est complexe et ne peut se concrétiser en dehors de la coordination avec les autres secteurs, dont ceux de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la formation des cadres, ainsi qu’à travers le renforcement du rôle de l’information et du corps d’inspection spécialisée. Toute réforme, a-t-il ajouté, doit prendre en compte la situation de l’écolier marocain qui est le premier concerné par cette réforme, soulignant que la nouvelle architecture pédagogique, qui va être appliquée à partir de l’année prochaine, s’articule autour de quatre bases communes visant à aider l’écolier à faire le choix adéquat.
De son côté, le secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle, M. Saïd Oulbacha, a estimé que le système d’enseignement, en général, et celui de la consultation et de l’orientation, en particulier, doivent s’ouvrir sur le marché de l’emploi et se caractériser par la souplesse pour accompagner l’ouverture de l’économie nationale sur le marché mondial.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *