Vers une coopération sécuritaire

Le renforcement des relations bilatérales et la coopération dans le domaine de la sécurité, surtout la lutte contre le terrorisme, ont été, dimanche à Téhéran, au centre des entretiens du chef de la diplomatie marocaine avec le secrétaire général du conseil supérieur de la sécurité nationale iranien, M. Hassan Rouhani.
Les deux parties ont souligné la convergence des vues du Maroc et de l’Iran concernant les principales questions régionales et internationales.
Dans ce cadre, ils ont considéré que la conjoncture critique, les défis imposés au monde islamique et la campagne acharnée contre ses pays, surtout après les événements du 11 septembre, exigent davantage de coopération, de solidarité, de concertation et de coordination des positions des pays islamiques. M. Benaïssa a appelé à cet égard les pays islamiques à mettre au point une stratégie commune pour faire face aux défis et défendre la civilisation et les valeurs islamiques.
Sur le plan sécuritaire, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a fait état de la disposition du Maroc à signer un accord de coopération sécuritaire avec l’Iran en matière de lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue et le crime organisé. Une initiative bien accueillie par Téhéran et qui pourrait être élargie à d’autres pays islamiques afin de parvenir à un système de sécurité commun. Le responsable iranien a plaidé dans ce sens pour une définition claire du terrorisme, condamné par tous les pays islamiques, ajoutant que la communauté internationale ne doit pas faire l’amalgame entre le terrorisme et la lutte des peuples pour défendre leurs droits légitimes. Il a également rappelé les recommandations de l’Organisation de la conférence islamique ( OCI ) qui prévoient une coopération entre les pays islamiques dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue et le crime organisé. Concernant la question palestinienne, les deux parties ont réitéré leur condamnation des agressions israéliennes, notant que les pays islamiques doivent défendre le peuple palestinien désarmé et lui fournir davantage de soutien. Les responsables des deux pays ont également émis le voeu de voir les efforts internationaux en Afghanistan contribuer au retour de la paix et de la stabilité dans ce pays, qui a souffert de plus de deux décennies de guerre.
M. Mohamed Benaïssa était arrivé dimanche à Téhéran, porteur d’un message écrit de S.M. le Roi Mohammed VI au président de la république islamique d’Iran, M. Mohamed Khatami.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *