Vie partisane : Thami Khiari face à ses détracteurs

Vie partisane : Thami Khiari face à ses détracteurs

À la veille de la campagne électorale et des batailles et coups bas qu’elle engendre, des membres du Parti du front des forces démocratiques (FFD) se réclamant du mouvement réformateur du parti refont parler d’eux. Menés par Mohamed Sahel, membre du bureau exécutif, ces derniers avaient intenté un procès contre Thami Khiari, secrétaire général du parti, au tribunal administratif de Rabat.
L’audience est prévue ce mercredi 7 septembre, révèle un communiqué datant du lundi 5 septembre signé par Mohamed Sahel. Selon le communiqué, «ce procès se rapporte à une affaire de vente de biens immobiliers du parti à l’insu des membres du parti». Dans ce communiqué, Mohamed Sahel a démis de ses fonctions Thami Khiari et s’autoproclame actuel secrétaire général du parti se référant à sa nomination par le comité national du FFD réuni le 18 août dernier. «Thami Khiari a été démis de ses fonctions par des membres du bureau exécutif lors de la session exceptionnelle du comité national du parti tenue dimanche 17 avril 2011, et ce conformément aux dispositions du règlement interne du parti», indique ledit communiqué. Contacté par ALM, M. Khiari a souligné que ce bloc de détracteurs ne représente que 19 membres sur quelque 500 du parti et que ce sont eux qui ont été virés ne représentant qu’une infime minorité. Règlement selon lequel les deux tiers des membres du comité national, haute instance décisionnelle du parti, peuvent nommer un nouveau président . Appuyés par une série de documents administratifs dont disposent désormais la justice et les autorités concernées, les opposants de Thami Khiari portent également à son égard un certain nombre d’accusations notamment la vente de propriétés du parti sans le consentement des membres du comité national, haute instance décisionnelle du parti, ainsi qu’un certain nombre de délits financiers aux sujets desquels devrait se prononcer la justice lors de l’audience prévue aujourd’hui. Par ailleurs, M. Khiari a réfuté en bloc toutes ces accusassions, soulignant que celles-ci sont dénuées de tout fondement, ceci avant de s’abstenir de tout commentaire. Les détracteurs de M. Khiari pointent également du doigt sa mauvaise gestion qui a été la cause de plusieurs démissions au sein du parti. Dans ce communiqué, M. Sahel met sur le dos de Thami Khiari l’échec du FFD de ne pas avoir gagné des sièges au Parlement, ainsi que divers scandales immobiliers dont devrait se prononcer la justice.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *