Vie politique : Le RNI se prépare aux élections législatives

Vie politique : Le RNI se prépare aux élections législatives

Le comité exécutif du Rassemblement national des indépendants (RNI) s’est réuni, lundi 8 août, au siège du parti à Rabat en présence de la majorité des membres du bureau. Une réunion qui s’est déroulée sereinement. «Il n’y a pas de discorde. Au contraire, nous sommes parvenus à nous mettre d’accord sur les différents points inscrits à l’ordre du jour», affirme Rachid Talbi Alami, membre du bureau exécutif. Cela dit, ce dernier n’a pas manqué de souligner que quelques membres du parti ont revendiqué plus de transparence dans la communication et ont demandé à être informés des différentes activités du parti. L’ordre du jour a porté sur trois points précis : la date des prochaines élections, le découpage électoral et le projet de loi sur la révision des listes électorales. Concernant le premier point, à savoir le calendrier électoral, M. Talbi Alami précise qu’«après discussion, il a été décidé de maintenir la date du 7 octobre prochain pour les élections législatives anticipées». Le découpage électoral proposé par le RNI se base sur l’équilibre démographique. «Une province ou une préfecture est égale à une circonscription électorale tant en procédant à une révision du nombre de sièges en fonction de la démographie (nombre d’habitants de chaque province). Ce découpage est destiné à satisfaire l’ensemble des provinces et des préfectures», explique t-il. Pour ce qui est du projet de texte concernant la révision des listes électorales, les membres ont approuvé les dispositions figurant dans le nouveau texte notamment la carte d’identité nationale. Celle-ci sera retenue comme la seule pièce administrative pour prouver l’identité des électeurs inscrits sur les listes électorales. Par ailleurs, lors de la réunion du comité exécutif, les membres ont décidé que les commissions administratives locales seront confiées à des juges indépendants. L’implication des juges a été qualifiée de très positive lors de la réunion. Les juges remplaceront les présidents des communes à la tête des commissions administratives locales. Cela dit, le RNI estime que les juges doivent faire preuve de beaucoup d’objectivité. Rappelons à ce sujet que le projet de loi sur la révision des listes électorales a prévu pour la première fois la participation des juges dans les listes électorales.
En attendant, les réunions entre le ministère de l’intérieur et les partis politiques se poursuivent pour débattre des nouveaux textes qui devront régir les prochaines échéances électorales.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *