«Ville propre»: Une application pour repérer les déchets au Maroc

«Ville propre»: Une application pour repérer les déchets  au Maroc

«Notre application permet aux citoyens de s’engager dans le processus de tri à la source en demandant des sachets colorés selon la matière à collecter (ex : vert = carton)…»

Ils sont jeunes, ingénieurs, designers, marketeurs, ou encore des créateurs de Web qui s’activent en marge de la COP22. Ces jeunes, fondateurs d’une start-up nommée M3KOD, ne veulent pas attendre que les chefs d’Etat se mettent à table prochainement à Marrakech pour sauver la Terre à l’occasion de la COP22. Ils sont en fait des jeunes issus d’une génération qui veut donner au plus grand nombre les clés pour changer les villes du Royaume de façon durable à travers le lancement de l’application «Ville propre».
«Notre projet est une application collaborative qui permet aux citoyens de prendre en photo les endroits où ils repèrent des déchets. Cette prise de photo, accompagnée de la fonction de géolocalisation intégrée dans l’application, permet une meilleure orientation des agents de propreté et une réponse plus rapide aux requêtes citoyennes», a déclaré Mohammed Rissali, responsable Marketing chez M3KOD.

Et de poursuivre : «Notre application permet aux citoyens de s’engager dans le processus de tri à la source en demandant des sachets colorés selon la matière à collecter (ex : vert = carton) afin de motiver les citoyens à participer à cet acte. «Ville propre» a mis en place des récompenses symboliques (badges – recharges téléphoniques – produits en nature)».

C’est une application qui illustre fortement l’engagement des Marocains dans la propreté de leurs villes. En effet, l’application est conçue autour de cette action : prendre des photos des déchets. Cette dernière, semblant pourtant anodine, permet un nettoyage plus rapide, le contrôle des agents de propreté, ainsi que l’initiation des citoyens marocains à l’idée du recyclage en récompensant leurs actions citoyennes. «Ville propre» est présente sur Android, Apple, ainsi qu’en version web. Avec la fonction de géolocalisation, ces photos sont hébergées sur le serveur et vues par tous jusqu’à leur nettoyage. Ainsi, l’acte de prendre des photos de déchets s’avère un véritable levier de performance des services de propreté puisqu’il augmente leur réactivité et sert de véritable feuille de route dans leur localisation des déchets.

«Pour mieux gratifier le citoyen responsable, nous avons également prévu des offres de partenariat et avons démarché plusieurs sociétés et associations marocaines. À ce jour, nous avons conclu des partenariats avec Menara Holding, Ecolo Recyclage, l’Association Jeunes Entrepreneurs Ecologiques Maroc, l’Association Citée Prince Héritier pour l’entraide et le développement, la préfecture d’Inezgane-Aït Melloul, l’Association Miftah Alkhair, Marrakech Grand Prix et le Réseau Entreprendre Maroc et Norsys fondation. Et de conclure : Nous avons également soumissionné pour être présents lors de la COP22, l’équipe en charge de l’organisation de l’événement a affirmé son intérêt pour notre idée et nous attendons une confirmation de leur part.Dans notre état d’esprit, nous restons très ouverts aux suggestions et aux partenariats et prenons beaucoup de plaisir à répondre aux questions qu’on nous pose».
Il est à mentionner que le ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement est partenaire officiel de l’application «Ville propre».

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *