Violée en présence de son fiancé

Pour Fatih et Asmaâ, l’amour n’est pas un vain mot. C’est un engagement jusqu’à la fin de leur vie sur terre. Elle a vingt-sept ans et il en a trente. Leur relation d’amour date de dix ans. Ils s’aiment mutuellement. Un grand amour, marqué par le respect et le sens du sacrifice. Fatih, diplômé en informatique est à la recherche d’un emploi. En attendant, il ne reste pas les mains croisées. Il a envoyé des demandes à différents établissements et entreprises et il attend sa chance avec espoir.
Les fiançailles ont eu lieu. Asmaâ et Fatih sont fous de joie. Ils se sentent déjà comme mariés, comme s’ils allaient vivre tout de suite sous le même toit. Asmaâ, belle, d’une allure toujours plus jeune que son âge, des traits harmonieux et une taille svelte.
La beauté de Asmaâ séduit tous les jeunes du quartier. Et parmi ceux qui la croisent quelque part dans Kasbat-Tadla, il y en a qui sont très jaloux de Fatih parce qu’il a réussi à s’accaparer cette « pomme ». Saïd, dix-huit ans, Abdelkader, vingt ans, Bouchaïb et Ahmed, vingt-quatre ans, tous sans profession, sont de cette dernière catégorie.
Les quatre amis connaissent les jours, les heures et le lieu des rencontres du jeune couple. Un vendredi, vers 16H00, les quatre jeunes occupent un banc au parc du 20 août. Ils guettent Fatih qui attend sa fiancée. Elle arrive, l’embrasse et les deux tourtereaux s’en vont. Immédiatement pris en filature par le quatuor. Les deux amoureux s’arrêtent dans un beau lieu, plein d’arbres, près d’une rivière de Kasbat-Tadla. Ils sont assis tranquillement, conversent, flirtent, dégustent des gâteaux. Ils se tiennent à l’écart des autres couples qui fréquentent ces lieux près de la rivière. Le quatuor les guette toujours. Les deux amoureux ne se rendent compte de rien, ils ne sont plus dans ce monde.
Tout-à-coup, une pluie de coups de pieds et de poings s’abat sur leurs têtes. Quand Fatih reprend connaissance, ses pieds et ses mains sont ligotés et sa bouche bâillonnée à l’aide d’un ruban adhésif. Ce qu’il voit en ouvrant les yeux est effroyable. La pire des choses qu’il aurait imaginées : sa fiancée est en train de se faire violer à tour de rôle par les quatre voyous, devant ses yeux. Il ne peut que gémir, écumant sa rage envers les agresseurs.
Une fois leur instinct sauvage repu, les quatre malfrats rebroussent chemin en criant de joie, laissant les deux amoureux sous le choc. Asmaâ pleure et Fatih ne sait pas quoi faire. Ils se mettent debout, l’un soutenant l’autre. Ils s’adressent à la police pour déposer une plainte. Les quatre violeurs sont arrêtés. L’amour de Fatih est brisé. Comment pourront-ils se regarder après ce qui vient de se passer ? C’est vrai, ils n’y sont pour rien, mais la situation ne sera jamais la même, surtout que les violeurs sont de la même région. Et le jeune couple n’a pas les moyens d’aller vivre dans une autre région.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *