Virus mortel chez les poulets d’élevage: La FISA dément

Virus mortel chez les poulets d’élevage: La FISA dément

L’affaire des poulets d’élevage continue de faire parler d’elle. La Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA) sort de son mutisme en publiant un communiqué pour rassurer les consommateurs.

La Fédération a décidé de réagir suite aux informations qui  circulent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux sur une maladie des poulets d’élevage, due à la salmonelle et aux mycoplasmes. Les professionnels du secteur avicole, regroupés au sein de la  Fédération, rejettent catégoriquement «les propos tenus par un soi-disant représentant d’une soi-disant association; association qui n’a pas la représentativité nécessaire pour parler au nom des éleveurs de volailles», peut-on lire. La FISA  estime qu’il s’agit de déclaration «irresponsable» et d’une «grande gravité» dans la mesure où elle ne repose sur aucun fondement scientifique prouvé.

Celle-ci  rappelle que l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) avait  diffusé un communiqué de presse en date du  28 janvier 2016 signalant que  les mortalités et chutes de ponte constatées sont   dues à l’apparition de l’Influenza aviaire faiblement pathogène de type H9N2 et non pas du virus H5N1. La FISA signale dans son communiqué que  le virus H9N2 qui est  spécifique aux volailles, n’est aucunement transmissible à l’Homme. Et par conséquent,  la consommation des viandes de volailles et des œufs ne représente strictement aucun danger pour le consommateur.

Par ailleurs, la Fédération ne manque pas de relever que le virus H9N2 existe depuis des années dans d’autres pays (Allemagne, Tunisie, Arabie Saoudite, Jordanie, Chine, …) et est géré de manière contrôlée par les autorités sanitaires de ces pays. La Fisa qui travaille en étroite collaboration avec l’ONSSA, assurent suivre de près  la situation sanitaire du secteur et a mis en place un plan de contrôle basé sur le renforcement de la biosécurité au niveau des élevages avicoles.
Enfin, la FISA tient à rappeler qu’elle est le seul et unique interlocuteur et représentant légal du secteur avicole marocain reconnu par les autorités de tutelle.

Rappelons que, selon l’ONSSA, aucun cas d’influenza aviaire hautement pathogène n’a été détecté au Maroc. Le Royaume avait  décidé de suspendre provisoirement  l’importation de volailles et produits dérivés français. Cette décision fait suite à l’apparition de cas de grippe aviaire en France en novembre dernier. Plusieurs cas   avaient  été détectés en Dordogne. L’ONSSA avait  immédiatement réagi en   décrétant  l’alerte dans les postes frontaliers terrestres et maritimes du Maroc afin d’éviter l’introduction de toute espèce d’oiseaux en provenance de la France.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *