Vision 2015 pour les artisans : Fatima Marouane fait le point

Vision 2015 pour les artisans : Fatima Marouane fait le point

«Les résultats de la vision 2015, examinés par l’Observatoire de l’artisanat et les bureaux d’études, sont honorables et seront publiés dans une phase ultérieure».

Les propos de Fatima Marouane lors du lancement de la 3ème semaine nationale de l’artisanat, vendredi à Rabat, sont susceptibles de laisser entendre que ladite vision et le contrat-programme signé dans le cadre de celle-ci ont porté leurs fruits pour un certain nombre d’artisans. Cependant, cela n’insinue nullement que ces créateurs sont assez satisfaits.

Ce qu’en pensent les artisans

Le tour du Salon national de l’artisanat, organisé à l’espace Nahda dans le cadre de ladite semaine, laisse voir des créations assez intéressantes. Par contre, leurs concepteurs, qui sont contents de leur participation au salon, ne manquent pas de s’exprimer sur leurs soucis. «L’artisanat ne me permet pas de subvenir aux besoins quotidiens. Pour ma part, j’essaie de m’adapter à cette situation», indique à ALM Abderrahmane Hamidi, le seul participant issu d’Errachidia, qui pointe du doigt l’absence de soutien considérable. «J’aurais aimé que ce salon soit organisé dans un quartier populaire ou un endroit permettant de mieux commercialiser nos produits», enchaîne-t-il en vantant par l’occasion l’apport de cette manifestation. «Le salon me permet de faire la promotion de mes produits», ajoute-t-il en faisant allusion aux visiteurs étrangers et en caressant l’espoir de recevoir un soutien pour la promotion de ses «Khanjars», dont l’étui est garni, par ses soins, de calligraphie arabe, dans les pays du Golfe.

Quelques créations inédites

Le salon permet d’exposer des créations inédites. Tel est le cas de l’artisan Mohamed Heddaz, qui expose des tapis rbatis. Dans son stand, il étale également des petits tapis garnis de logos d’équipes mondiales à l’instar du Real Madrid et du FC Barcelone, ainsi que de ceux d’équipes nationales comme le FUS et le WAC. «C’est comme si vous faisiez du sport dans le cadre de votre domaine», lance-t-il avec un sens de l’humour en estimant que «le salon permet d’être compétitif». Ceci étant, la 3ème semaine nationale de l’artisanat est marquée par l’organisation d’autres manifestations.

Activités parallèles

En marge de cette semaine qui s’étale jusqu’au 31 juillet, 12 salons régionaux sont organisés. L’objectif étant d’offrir au grand public des espaces d’appréciation de l’ampleur du génie créateur des artisans dans toute sa diversité et un souk ouvert pour se procurer des produits. D’autres activités sont également programmées, notamment l’organisation de journées thématiques telles que la préservation des métiers en voie de disparition, la labellisation des unités de production de l’artisanat, des sessions de formation en éducation financière au profit des artisans et des journées portes ouvertes des établissements de la formation professionnelle dans le secteur entre autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *