Vitesse de croisière

La commission préparatoire de la première réunion de la fondation Mohammed VI pour la promotion des oeuvres sociales de l’éducation et de la formation tiendra sa première réunion ce mardi. Cette réunion fait suite à l’installation le 21 avril des commissions régionales de la fondation, qui est ainsi en passe de prendre sa vitesse de croisière, après l’installation le 16 avril dernier par S.M. le Roi Mohammed VI des membres de son comité directeur composé, outre de son président, de 15 membres représentants les secteurs gouvernementaux concernés, les organisations syndicales concernées ainsi que des représentant des secteurs financiers, économiques et sociaux. Le président de la fondation, le conseiller de S.M. le Roi, Abdelaziz Meziane Belfkih est revenu en détails sur les missions de la fondation lors d’une intervention à Casablanca devant la commission du dialogue et de la culture du parti de l’Istiqlal.
La tache principale de la fondation consistera ainsi à encourager l’acquisition du logement, la généralisation de la couverture médicale complémentaire et la retraite complémentaire pour la famille de l’enseignement. Jouissant de la personnalité morale, la fondation fonctionnera comme un fonds chargé de soutenir et d’encourager tous les projets et initiatives prometteuses présentées par les différentes associations et institutions chargées des oeuvres sociales de l’enseignement comme les mutuelles, les économats et les coopératives, sans pour autant se substituer à ces structures a précisé M. Meziane Belfkih. La fondation installera également, selon son président, un contrôle rigoureux sur tous les projets qu’elle se chargera de financer au moyen de la subvention accordée par l’Etat. Cette subvention est constituée de 2 pour cent des dépenses affectées aux personnels des ministères concernés et des aides accordées par les établissements placés sous tutelle de l’Etat.
Dans le volet du logement, l’ambition exprimée par M. Belfkih est de permettre à l’ensemble des membres de la famille de l’enseignement d’accéder à la propriété à l’horizon 2010. Le volet de l’assurance-maladie bénéficiera, quant à lui, de l’augmentation de l’effectif de la famille de l’enseignement, qui représente 50 pc de l’ensemble des fonctionnaires de l’Etat, ce qui permettra de réduire considérablement les coûts.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *