Vol de voitures

Un brave coup de filet. Les éléments du service régional de la police judiciaire (SRPJ) d’Agadir viennent de mettre hors d’état de nuire les membres d’un réseau spécialisé dans le vol de voitures et la falsification de leurs numéros minéralogiques d’immatriculation. Au cours de cette opération, qui s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services de la Sûreté nationale à travers tout le territoire, pour lutter contre ce fléau, qui a pris de l’ampleur ces dernières années, il a été procédé à la saisie de douze voitures de marque « Fiat Uno » volées dans différentes villes du royaume, et à l’appréhension de sept membres du réseau, dont le cerveau est originaire de la province de Kénira.
Les investigations des éléments du service régional de la police judiciaire ont conduit à l’arrestation des prévenus en flagrant délit, à la suite d’une perquisition d’un garage de tôlerie, situé au quartier Khiam à Agadir. Le stratagème de cette bande consistait en le changement des numéros de série des moteurs et des châssis des voitures volées, notamment à Casablanca, Rabat et Kénitra en se procurant des numéros de série de véhicules accidentés dans des casses de la région. En ce qui concerne les documents des véhicules, en particulier la carte grise, les membres du réseau en question usent des déclarations de perte en vue de se procurer un duplicata auprès des services des mines. Une fois cette étape est passée, les voitures ainsi masquées sont vendues en grande partie dans les villes du sud du royaume : Laâyoune, Dakhla, Tan-Tan, Smara, Boujdour. Et les prix de la vente défient toute concurrence.
Dans cette région, une voiture de marque « Fiat Uno », âgée de moins de deux ans, est généralement vendue entre trente et quarante mille dirhams.
Lors de cette opération, trois voitures de marque « Fiat Uno », portant les mêmes numéros d’immatriculation, ont été saisies par les éléments du Service régional de la police judiciaire. Les membres de ce réseau devaient être déférés jeudi devant la justice pour constitution d’une bande criminelle, vols de voitures et pour faux et usage de faux.
Ce brave coup de filet intervient après le démantèlement, ces derniers mois, d’autres réseaux. A Salé, la Gendarmerie royale avait mis hors d’état de nuire les éléments d’une redoutable bande, de onze membres, spécialisée dans le vol de voitures Mercedes, 200, 220 et 240 et leur transformation en taxis blancs. Le chef de cette bande, rappelle-t-on, qui possède plusieurs garages à Salé, prend en charge toutes les phases de maquillage des voitures volées pour leur utilisation en taxis blancs. De même, à Casablanca, Fès, Marrakech, Khouribga et Khénifra, des réseaux spécialisés dans le vol de voitures et la falsification de leurs numéros minéralogiques ont été démantelés, leurs membres et leurs complices arrêtés. Les réseaux tombent l’un après l’autre dans les filets de la police, mais le phénomène est loin d’être circonscrit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *